Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket - Handball - Volley

Euro de hand : les Bleus éliminés dès le premier tour

-
Par , France Bleu

L'équipe de France de handball a été éliminée dès le premier tour de l'Euro après sa défaite contre la Norvège (28-26) ce dimanche à Trondheim, deux jours après celle concédée face au Portugal.

Nikola Karabatic
Nikola Karabatic © AFP - ROBERT MICHAEL

Après quatre podiums d'affilée dans des compétitions internationales, les Bleus quittent le Championnat d'Europe dès le premier tour. C'est la première fois que cela leur arrive.

La France devait absolument s'imposer pour éviter une sortie prématurée, et même gagner de quatre buts pour ne pas dépendre des résultats des autres.

Par rapport au match contre le Portugal (28-25), les hommes de Didier Dinart ont haussé leur niveau, à l'image du pivot Ludovic Fabregas.
Ils ont même mené de 3 buts en deuxième période, mais ont fini par céder devant les 8.900 supporteurs norvégiens.

Nikola Karabatic (arrière français) : "C'est très décevant de sortir comme ça. Ce soir on s'est battu, on y a cru pendant un moment, on a su ne pas perdre confiance dans un match très tendu des deux côtés. A la fin, comme contre le Portugal, quelques petits réglages, des mésententes collectives, des erreurs individuelles, moi le premier, nous ont coûté cher, ça ne pardonne pas contre le vice-champion du monde. Ce n'est pas le résultat qu'on doit avoir quand on porte ce maillot. On s'est habitué à des podiums et même quand on faisait une troisième place on parlait de compétition pas forcément réussie. C'est un gros point noir, mais on en a déjà eu avant des Jeux olympiques (en 2012 et 2016 ndlr).

Didier Dinart (sélectionneur français) : "Le faux pas a été fait contre le Portugal. Après avoir débriefé, les garçons se sont donnés à 100% mais on n'a pas pu renverser la tendance. Bien sûr que c'est un gros coup sur la tête. Au TQO, on sera à domicile, on n'aura pas le droit à l'échec. On est dans le dur et on a pris une claque. Perdre contre la Norvège en Norvège, il n'y a pas à rougir."

Les JO 2020 en vue

Il y a deux ans, la France était championne du monde chez les hommes et chez les femmes et l'avenir paraissait radieux. A six mois des Jeux de Tokyo, l'euphorie a laissé la place à l'inquiétude.

Les femmes restent championnes d'Europe en titre et ont déjà en poche leur billet olympique. Mais pour les hommes, le recul dans la hiérarchie internationale, entamé à l'Euro-2018 et au Mondial-2019, malgré deux médailles de bronze, se transforme en plongeon.

Les Français vont devoir se ressaisir très vite pour obtenir leur ticket olympique du 16 au 19 avril à Paris-Bercy. En attendant, ils finiront l'Euro par un match sans enjeu contre la Bosnie mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu