Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Euro de handball 2018 - L'équipe de France confie: "Ça ne nous dérange pas d’être des modèles pour les jeunes filles"

mardi 27 novembre 2018 à 19:11 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu et France Bleu Belfort-Montbéliard

Les championnes du monde affrontent la Russie en ouverture du championnat d’Europe à Nancy, ce jeudi. Une partie de l’équipe de France de handball joue à domicile puisque l’on compte plusieurs Lorraines dans le noyau dur. Des handballeuses qui se refusent à être une «vitrine du sport féminin».

«Les filles se professionnalisent» estime Grace Zaadi, demi-centre de l’équipe de France de handball.
«Les filles se professionnalisent» estime Grace Zaadi, demi-centre de l’équipe de France de handball. © Radio France - Thierry COLIN

Nancy, France

Ambiance décontractée et familiale à Nancy, avant de rencontrer la Russie, pour les sportives de haut niveau qui concilient deux étoiles de championnes du monde sur leur maillot et, pour certaines, des enfants qui font partie de leur quotidien. Le groupe des Bleues allie expérience et jeunesse avec une ossature très lorraine, puisque sept joueuses du noyau dur de l’équipe de France de handball jouent à Metz. 

Des handballeuses impatientes de jouer à domicile et conscientes qu’elles donnent un nouveau visage au sport de haut niveau : «Ça ne nous dérange pas d’être des modèles pour les jeunes filles» confie Béatrice Edwige, pivot qui a marqué 40 buts en équipe de France. 

«On a toujours été dans la volonté de donner une belle image de la femme dans le sport et on a envie de montrer une superbe attitude» poursuit la joueuse de Metz, qui se refuse toutefois de faire partie d’une «vitrine du sport féminin».

Les championnes du monde sont conscientes d’être regardées. «Le sport féminin prend une grosse ampleur, remarque Grâce Zaadi, demi-centre de Metz, les filles ont de plus en plus de résultats et dans tous les sports, on se professionnalise, c’est une bonne chose et pour nous qui ouvrons le bal, il faudrait que l’on montre l’exemple» poursuit la handballeuse aux 114 buts en équipe de France.

Ce qui marche à Metz, on le reproduit à l’identique en équipe de France" - L'entraîneur Olivier Krumbholz

La France affronte la Russie en premier match de l’Euro de handball à Nancy, un adversaire de taille avec un gros effectif. Remporter cet Euro permettrait d’avoir son ticket pour les Jeux olympiques, rappelle l’entraîneur. Olivier Krumbholz ne renie pas les origines lorraines d’une partie de son équipe car, pour lui, «ce qui marche à Metz, on le reproduit à l’identique en équipe de France». 

Ecoutez Béatrice Edwige, pivot de l'équipe de France de handball