Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Euro de handball 2018 : les Bleues battent le Monténégro, place désormais au tour principal

mercredi 5 décembre 2018 à 10:32 Par Germain Arrigoni, France Bleu, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Besançon et France Bleu Belfort-Montbéliard

La France a battu le Monténégro (25-20) mardi soir lors du troisième et dernier match du tour préliminaire du championnat d'Europe féminin de handball. Les Bleues disputeront le tour principal à partir de jeudi pour espérer se qualifier pour les demi-finales.

Amandine Leynaud, la gardienne des Bleues
Amandine Leynaud, la gardienne des Bleues © AFP - Hendrik Schmidt

Nancy, France

Les Bleues ont donné la leçon. La France a réalisé un match quasi-parfait contre le Monténégro (25-20) à Nancy pour se qualifier pour le tour principal.

Les Bleues ont réalisé une première mi-temps exceptionnelle en asphyxiant leur adversaire, tout en se reposant sur l'incroyable performance de leur gardienne Amandine Leynaud. La portière de Györ a stoppé près de la moitié des tentatives monténégrines en première période. Elle a notamment permis aux bleues de prendre très vite une avance considérable (4-0, 5è) sur leurs adversaires. Une grande efficacité offensive des tricolores a fait le reste, permettant à la France de mener de 8 buts (16-8) à la pause.

En deuxième période, les coéquipières de Siraba Dembélé-Pavlovic ont un peu relâché leur pression face à la défense rugueuse et accrocheuse de la sélection des Balkans. Elles ont ainsi connu une très longue période d'un peu plus de 12 minutes sans inscrire le moindre but, mais la défense tricolore a permis de tenir le choc. En fin de partie, l'ancienne Nantaise Estelle Nze-Minko, désormais à Siofok, en Hongrie, a fini d'emballer un match intense devant un palais des sports de Gentilly en fusion.

Tour principal à Nantes

La France se rend désormais à Nantes pour disputer le tour principal - une deuxième phase de poule - avec au programme trois matchs contre le Danemark jeudi, la Suède samedi et la Serbie mercredi prochain. 

Il faudra terminer dans les deux premiers pour aller en demi-finale.

Plus de deux semaines de handball de haut niveau en France

L'Euro 2018 de handball féminin débutait par une affiche alléchante ce jeudi à Nancy : France - Russie. Autrement dit l'équipe championne du monde en titre face aux championnes olympiques. Une rencontre qui a donné le coup d'envoi de la compétition internationale la plus relevée en matière de hand féminin, devant 5.200 spectateurs. Les meilleures équipes du monde vont s'affronter en France jusqu'au 16 décembre, date de la finale.

Le match France - Russie à guichets fermés. - Aucun(e)
Le match France - Russie à guichets fermés. - Uros Hocevar / kolektiff

Le programme de l'Euro

Le championnat d'Europe de handball féminin se dispute du 29 novembre au 16 décembre dans cinq villes : Nancy qui accueille les matchs de l'équipe de France dans le tour préliminaire (groupe B), Nantes (groupe A), Montbéliard (groupe C), Brest (groupe D, celui de la Norvège, tenante du titre) et Paris pour la phase finale (à l'Accorhôtels Arena). 

L'Euro féminin de handball 2018. - Visactu
L'Euro féminin de handball 2018. © Visactu

L'équipe de France, forte de neuf médailles dont deux en or, fait partie des favorites. Elle dispose d'atouts importants : les Messines Grâce Zaadi, Astride N'Gouan, Manon Houette ou encore Béatrice Edwige. Mais également Amandine Leynaud qui évolue en Hongrie, la Brestoise Allison Pineau ou encore le feu follet Estelle Nzé Minko. Sans oublier son coach historique, le Messin Olivier Krumbholz, que France Bleu Lorraine a rencontré chez lui, quelques jours avant le début de la compétition.