Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019 - 2020 des handballeuses de l'ESBF à Besançon

Face à Nantes, l'ESBF s'offre la même ''happy end'' que contre Brest

-
Par , France Bleu Besançon

Malgré plusieurs absentes sur blessures, les handballeuses de Besançon ont finalement tenu le choc ce samedi face à Nantes, le 3e de la D1/LFH. Match nul (25-25) arraché sur un penalty de Marine Dupuis à 15 secondes de la fin ! Comme face au cador brestois lors du dernier match à domicile de l'ESBF.

L'ESBF a encore fait vibrer jusqu'au bout son fidèle et fervent public du Palais des Sports de Besançon
L'ESBF a encore fait vibrer jusqu'au bout son fidèle et fervent public du Palais des Sports de Besançon - ESBF Handball / Créatif Photo

La très courte défaite à Bourg-de-Péage, lors de la précédente journée de championnat, avait été un frustrant coup d'arrêt dans la superbe série de 7 matchs sans défaite (5 victoires et 2 nuls) de l'ESBF. Et l'incroyable match nul (25-25) arraché ce samedi soir, contre Nantes, par les handballeuses de Besançon a finalement le parfum de la victoire ! Exactement comme face à Brest, lors du dernier duel à domicile des Bisontines devant un cador du championnat de D1/LFH

Parce que ce samedi soir, contre le 3e du classement, les fidèles et fervents 2.700 spectateurs du Palais des Sports de Besançon ont vécu le même scenario à suspense dans l'ultime minute de la partie : égalisation sur penalty, à 15'' de la fin, de madame Marine Dupuis, la capitaine et surtout bluffante spécialiste de l'exercice pour son ESBF !

Sans sa patronne Alizée Frécon, blessée, l'ESBF était à -7 à l'entame du dernier quart d'heure

Et cette nouvelle folle ''remontada'' des joueuses de Raphaëlle Tervel et Sandrine Mariot est même d'autant plus marquante, au regard de deux données qui ne jouaient – a priori – pas en leur faveur... Ce choc face aux Nantaises, les Franc-Comtoises l'ont disputé amoindries en étant privées, sur blessures, de leurs deux ''cracks du cru'' : la prometteuse Clarisse Mairot (genou) et – encore plus problématique pour mener le jeu de l'équipe – la virevoltante demi-centre Alizée Frécon (muscle fessier). 

Et puis, l'ESBF a couru après le score durant la quasi totalité de l'heure de jeu (11-15, mi-temps), en comptant même jusqu'à un retard de 7 buts (15-22, 42'). Mais les Bisontines n'ont rien voulu lâcher : très, très fortes mentalement encore une fois, même quand elles étaient encore à -4 au tableau d'affichage (21-25, 53') à 7 minutes du buzzer final !

Toujours le précieux Top 4 dans le viseur

5e du classement, à 6 matchs du début des playoffs de la D1/LFH : l'ESBF revient provisoirement à 1 point du Top 4  (synonyme de match retour à domicile en ¼ de finale des playoffs, dont les demi finalistes sont assurés d'une qualification européenne la saison suivante) en attendant la suite de cette 16e journée de championnat avec notamment, ce dimanche (2 février) la réception de Toulon (10e) par Fleury-Loiret qui pourrait chiper la 5e place des Bisontines, ou encore ce mercredi (5 février) le choc entre Paris 92 (4e) et Metz (2e)...

Le classement de la D1 féminine de handball (LFH) après la 16e journée

Et dès vendredi prochain (7 février, 20h30), nouveau gros rendez-vous pour l'ESBF : la manche retour du derby régional de la D1/LFH, chez les Dijonnaises (7e) qui étaient venues s'imposer à Besançon au match aller... ce qui reste, toujours pour l'instant, l'unique défaite à domicile des Franc-Comtoises cette saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu