Basket – Handball – Volley

Grand Nancy Volley-ball : se maintenir en Ligue A, mission impossible ?

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine samedi 24 octobre 2015 à 6:00

Le Grand Nancy Volley-Ball devra être solidaire
Le Grand Nancy Volley-Ball devra être solidaire © Radio France - Cédric Lieto

C'est le plongeon dans le grand bain pour les volleyeurs du Grand Nancy Volley-Ball ce samedi. Avec le plus petit budget de Ligue A, le club lorrain va tout faire pour se maintenir dans l'élite.

Le Grand Nancy Volley-Ball va changer de monde ce samedi. Le club lorrain, rebaptisé à l'intersaison (ex- Maxéville Nancy Jarville) va faire ses premiers pas au sein de l'élite de son sport, la Ligue A. Les joueurs de l'entraîneur Gabriel Denys débutent avec la réception d'un favori du championnat, l'AS Cannes, ce samedi à 19 heures.

Un petit Poucet

Dans la petite salle Marie-Marvingt de Maxéville, loin des 4.000 places du Palais des Victoires cannois, les Lorrains font face à un défi immense : se maintenir avec le plus petit budget du championnat, autour de 800.000 euros. Pour cela, le club s'est séparé de son entraîneur Emmanuel Dumortier, Gabriel Denys est arrivé. Cinq joueurs sont partis, six sont arrivés. Mais n'allez pas dire au manager général Michel Hentzen qu'il ne travaille pas dans la continuité :

On n'a jamais gardé autant de joueurs. On a gardé six joueurs de la saison passée, ce qui est énorme. Ca n'arrive jamais. Poitiers qui monte en même temps que nous a gardé un joueur. C'est d'une part récompenser les joueurs qui ont mérité de jouer à ce niveau-là et d'autre part, c'est corriger ce qu'ont pouvait corriger avec nos moyens, qui sont très limités."

Garder le sourire

Le Grand Nancy Volley-Ball s'attend à une saison difficile avec des défaites peut-être nombreuses. Pour préserver sa place dans l'élite, il faudra garder le moral comme l'explique l'entraîneur Gabriel Denys :

Faire en sorte que l'équipe se sente toujours concernée, c'est le plus important. C'est toujours difficile dans une saison où c'est compliqué au niveau des résultats, c'est de continuer à prendre du plaisir [...] Ca va être le mot d'ordre à partir d'aujourd'hui."

Le Grand Nancy Volley-Ball devra cibler ses rencontres, six à huit victoires peuvent suffire pour se maintenir en première division.