Basket – Handball – Volley

Greg Beugnot, nouvel entraîneur du Sluc Nancy basket : «si certains ne comprennent pas, ce sera marche ou crève»

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine mardi 29 novembre 2016 à 18:40

Marc Barbé le président du Sluc Nancy basket au côté de Greg Beugnot.
Marc Barbé le président du Sluc Nancy basket au côté de Greg Beugnot. © Radio France - Laurent Pilloni

Ce mardi, le Sluc Nancy basket a présenté son nouvel entraîneur Greg Beugnot. Il aura pour mission de sauver le Sluc de la relégation. Pour y parvenir, l’ancien coach de Chalon-sur-Saône est prêt à écarter ceux qui ne seront pas dans le projet. Le ton est donné.

Le Sluc est dernier au classement de la Pro A. Son dernier match à Strasbourg s’est soldé par une lourde défaite (106-75) qui a conduit le club à changer d’entraîneur. Alain Weisz a été remplacé par Greg Beugnot. Ce dernier a annoncé la couleur ce mardi : «Bouger les joueurs ? Ce n’est pas loin du harcèlement.»

Ecoutez l'un des temps forts de l'interview de Greg Beugnot au micro de Laurent Pilloni

Je ne vous cache pas que mes joueurs sont capables de s’entraîner à six heures du matin à la descente d’un bus. Il arrive un moment où quand on a la chance de faire un métier pour lequel on est payé correctement, on se doit de tout donner et d’avoir valeur d’exemple.»

Le nouvel entraîneur du Sluc a beaucoup insisté sur l’état d’esprit collectif. «Si certains joueurs ne comprennent pas que la priorité c’est avant tout le club et non l’individu, ce sera marche ou crève.» Des mots durs certes mais qui sont à la hauteur de la situation actuelle du Sluc Nancy basket.

Ecoutez l'un des temps forts de l'interview de Greg Beugnot au micro de Laurent Pilloni.

Si le club est dans cette situation c’est facile de dire que c’est de la faute d’Alain Weisz. Mon discours est simple : messieurs, vous avez mis le Sluc qui est l’un des bastions du basket français dans une situation délicate. Maintenant, c’est à vous de le sauver.»

Mettre les joueurs face à leur responsabilité est l’un des axes de travail à venir pour Greg Beugnot. «Il faut qu’ils se sentent aussi responsables. Car ce serait trop facile de faire porter le chapeau à un coach.» Un sacré challenge attend le nouveau technicien du Sluc. «Ce ne sera pas facile. Quitte à affaiblir l’équipe pour avoir un vrai état d’esprit. Mais nul n’est irremplaçable.»

Ecoutez l'un des temps forts de l'interview de Greg Beugnot au micro de Laurent Pilloni

A l’exception du public Nancéien que Greg Beugnot entend bien récompenser en fin de saison. «Aujourd’hui, le Sluc a une chance énorme d’avoir une salle pleine en permanence.» L’union sacrée est plus que souhaitable pour sortir le club de l’ornière et préparer ainsi l’avenir.

Partager sur :