Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Hand : atteinte de sclérose en plaques, Amandine Tissier met sa carrière sur pause

C'est via un communiqué que la joueuse des Neptunes de Nantes et son club ont fait savoir ce mardi 30 novembre que la Sarthoise Amandine Tissier doit mettre sa carrière entre parenthèses. La jeune femme souffre de la sclérose en plaques depuis fin 2018 et la maladie évolue.

Amandine Tissier, handballeuse professionnelle, dont la sclérose en plaques a été diagnostiquée fin 2018. Amandine Tissier, handballeuse professionnelle, dont la sclérose en plaques a été diagnostiquée fin 2018.
Amandine Tissier, handballeuse professionnelle, dont la sclérose en plaques a été diagnostiquée fin 2018. © Radio France - Thomas Lavaud

La handballeuse des Neptunes de Nantes, Amandine Tissier, est contrainte de mettre sa carrière entre parenthèses. La Sarthoise de 28 ans l'a annoncé ce mardi 30 novembre dans un communiqué rédigé conjointement avec son club nantais. La raison : elle souffre d'une sclérose en plaques. La maladie avait été diagnostiquée fin 2018 et elle avait pu jouer au plus haut-niveau à Brest, puis Nantes qu'elle avait rejoint cet été.

Publicité
Logo France Bleu

"L’évolution de ma maladie (sclérose en plaques) et mon changement de traitement effectif depuis le début du mois d’octobre, ne me permettent pas de maintenir un niveau physique optimal et de répondre aux exigences de tout joueur ou joueuse professionnel de haut-niveau. Je fais donc le choix de prendre le temps de stabiliser ma maladie et de me projeter sur le plan personnel", écrit la jeune femme, qui évolue au poste de demi-centre.

Une poussée de la maladie et le souhait de devenir mère

Contactée par France Bleu, elle évoque une poussée de la maladie en octobre, une crise. "Ca été compliqué de reprendre et je ne vais pas le cacher, je souhaiterais devenir maman un jour. Pour être mère, faut stabiliser la maladie. Le problème c'est qu'aujourd'hui la maladie n'est pas stable et j'en ai peut-être pour un, deux, voire trois ans pour bien stabiliser la maladie." Elle ajoute que pour atteindre cet objectif elle a besoin de repos sur la durée.

Elle parle d'une décision "raisonnable", mais qui fut "un crève-cœur" après dix années chez les pros. Est-ce un arrêt temporaire ou définitif ? : "pour l'instant, je ne dis pas que c'est une fin de carrière. Soit j'arrive pas à m'y faire, soit je ne sais pas. Dans deux ans, si tout va bien, est-ce que j'essaierais de faire une dernière saison ? Ou pas? Est-ce que je me dirais que ce n'est possible? Je ne peux pas le dire. C'est pour ça qu'on a mis le terme "entre parenthèses"" La jeune femme confie qu'elle va poursuivre ses engagements auprès d'associations qui sensibilisent à la maladie. Elle avait anticipé sa reconversion avec une formation de technico-commerciale.

Le club nantais prêt à aider la joueuse 

Le président des Neptunes de Nantes, Yoann Choin-Joubert, salue le "professionnalisme, la transparence et le courage" d'Amandine Tissier :  "La SAS des Neptunes de Nantes va poursuivre son accompagnement auprès d’Amandine dans son projet professionnel et sa reconversion", indique-t-il.

Publicité
Logo France Bleu