Basket – Handball – Volley

Hand féminin - LFH : tenue de gala exigée pour l'UMB-B à Issy-Paris

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mercredi 30 avril 2014 à 6:00

Mireya Gonzalez et ses coéquipières condamnées à l'exploit.
Mireya Gonzalez et ses coéquipières condamnées à l'exploit. © UMB-B

Pour atteindre le dernier carré de la Ligue féminine, l'Union Mios-Miganos Bègles doit remonter quatre buts mercredi (20h) dans la salle d'une équipe parisienne qu'elle n'a pas battue en six confrontations. Vous avez dit mission impossible ?

Il faudrait être fou pour y croire . C'est pourtant à cette folie que s'accroche l'équipe girondine placée une nouvelle fois au pied de la muraille isséenne. 

Incapables de battre les Parisiennes en six tentatives (championnat, coupe de la Ligue et Challenge Cup), les filles du président Bernard Coly vont une nouvelle fois tenter de bousculer la hiérarchie.

Noémie Lachaud : "Elles vont avoir plus de pression que nous"

Battues 28-24 lors du match aller à Bordeaux après une entame catastrophique (4-10, 18ème), elles veulent retenir une seconde période remportée (16-13), une seconde période sur laquelle il faudra s'appuyer pour renverser la vapeur dans la halle Robert Charpentier.

"A l'UMB-B on ne lâche rien, c'est tout ce que je peux vous dire" — Alice Durand, ailière de l'UMB-B

La logique sportive et les observateurs envoient déjà Issy-Paris défier Fleury-les-Aubrais en demi-finale . Une motivation supplémentaire pour des Girondines qui devront encore compenser le manque de rotation. Un temps espéré, le retour de l'internationale Alexandra Lacrabère , touchée à un genou, a une nouvelle fois été différé . Une absence qui s'ajoute à celles de Sabrina Ciavatti et Elsa Deville.

Si la saison ne s'arrêtera pas mercredi soir (il y aura une cinquième place à aller chercher), une élimination enlèverait le dernier piment à un exercice 2013-2014 où l'UMB-B a certes rempli ses objectifs mais qui lui laisserait sans doute un goût d'inachevé.

Noémie Lachaud ici en action face à Nîmes. - Aucun(e)
Noémie Lachaud ici en action face à Nîmes.
 

 

Emmanuel Mayonnade : "Il faudra enflammer le match mais on en est capable"