Basket – Handball – Volley

Hand - LFH : défaite interdite pour l'UMBB face au Havre

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde mercredi 29 avril 2015 à 9:06

Alice Durand (à gauche) et Marion Maubon (à droite) veulent sauver l'UMBB
Alice Durand (à gauche) et Marion Maubon (à droite) veulent sauver l'UMBB © UMB-B

L'Union Mios-Biganos–Bègles reçoit Le Havre lors de la 2e journée des play-downs. Après une première défaite à Toulon, les Girondines n'ont pas le droit à l'erreur à domicile.

L'étau se resserre autour de l'UMBB. Engagé dans les play-downs, le club girondin n'a plus beaucoup de jokers. Ce mercredi soir (20 h), l'UMBB reçoit Le Havre. 

Sans faute à domicile

Alice Lévêque, l'arrière de l'UMBB - Aucun(e)
Alice Lévêque, l'arrière de l'UMBB

Pour cette 2e journée des play-downs, les Girondines retrouvent donc les Havraises qu'elles ont éliminées il y a quelques semaines en Challenge Cup  après un match retour remporté de 12 buts. Les deux équipes se connaissent par coeur même si Le Havre vient de changer d'entraîneur. De son côté, l'UMBB n'a plus le droit à l'erreur après sa défaite à Toulon mercredi dernier et encore moins à domicile.

"On essaie de se former un état d'esprit de guerrière"

Pour sauver leur tête en LFH, les joueurs de Manu Mayonnade devront sûrement gagner leurs trois matchs à domicile et aller chercher une victoire à l'extérieur. 

Avant la Coupe d'Europe 

"La Coupe d'Europe, c'est un objectif secondaire"

Ce match est aussi un peu particulier car il se situe quelques jours avant la finale aller de la Challenge Cup, l'autre grand objectif de l'UMBB en cette fin de saison. Dimanche soir, les Girondines iront défier les Polonaises de Szezcin. Mais la priorité reste bien sûr le championnat, il n'y a aucun doute là dessus à en croire les entraîneurs et joueuses de l'UMBB.

Julie Foggea, la gardienne de l'UMBB - Radio France
Julie Foggea, la gardienne de l'UMBB © Radio France

En tout cas, l'effectif est pour la première fois de l'année au complet et ça tombe plutôt bien puisque les coéquipières d'Alice Lévêque vont enchaîner les rencontres dans les trois jours dans les prochaines semaines. 

"On a pas du tout du tout du tout droit à l'erreur"