Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Handball : Alain Portes n’ira pas au terme de son contrat d’entraîneur de Besançon (GBDH), dernier de D2/Proligue

mardi 13 mars 2018 à 19:37 Par Julien Laurent, France Bleu Besançon

Alain Portes avait signé un contrat de trois ans avec le Grand Besançon Doubs Handball en juillet 2017. Mais l’ex sélectionneur des Bleues quittera, dès la fin de saison, son poste d’entraîneur du club franc-comtois, dernier de D2/Proligue à huit journées de la fin. Pour "raisons personnelles".

Alain Portes (debout, en bleu) se sent "un peu usé" pour aller au bout de ses trois ans de contrat avec le Grand Besançon Doubs Handball
Alain Portes (debout, en bleu) se sent "un peu usé" pour aller au bout de ses trois ans de contrat avec le Grand Besançon Doubs Handball - Joël Lihoreau

Besançon, France

Onze défaites pour seulement quatre victoires et trois matchs nuls en championnat de D2/Proligue depuis le début de saison en septembre 2017… Et à la clé, la 14e et dernière place du championnat – à huit journées de la fin – avec trois points de retard sur le 12e et premier non relégable (Caen, le prochain adversaire… des Bisontins). C’est le bilan, à ce jour, du Grand Besançon Doubs Handball, coaché par Alain Portes. Un bilan décevant et insuffisant. Et, surtout, très inquiétant dans l’optique du maintien.

Le départ anticipé d’Alain Portes « n’est pas lié aux mauvais résultats » du GBDH

Mais pour tenter de ’’sauver les meubles’’ : pas de changement d’entraîneur, au GBDH ! Pas de tout de suite, en tous les cas. Alain Portes s’apprête, certes, à quitter le banc de touche du club bisontin… mais, pas avant la fin de la saison, programmée le 11 mai prochain (26e et dernière journée de D2/Proligue). Et quelle que soit l’issue du championnat, « même en cas de maintien » , précise le Sudiste de 56 ans, ce mardi. Car c’est avant tout pour des « raisons personnelles d’éloignement avec ma famille restée dans l’Hérault, et non pas à cause des mauvais résultats synonymes de dernière place au classement » – et d’une éventuelle relégation en Nationale 1 – qu’Alain Portes a décidé de ne pas prolonger l’aventure à Besançon, malgré un contrat de trois ans signé en juillet 2017.

L’ancien sélectionneur de l’équipe de France de handball féminin (2013-2016) ne sera ainsi resté qu’une seule saison sur le banc de touche du GBDH, où il succédait au local ’’pur jus’’, Christophe Viennet, non reconduit avant de vite rebondir à Sélestat – tout frais relégué de D1/Starligue – et actuel 5e de la D2/Proligue… Mais Alain Portes l’affirme : « _je ne suis pas très fier de cette décision_, mais, en toute honnêteté, je me sens un peu usé »… Une certitude, toutefois : « je vais me donner à 500 % pour tenter d’arracher le maintien avec Besançon » !

Quel entraîneur à Besançon la saison prochaine, pour remplacer Alain Portes ?

Avec ce départ anticipé d’Alain Portes – une _rupture de contrat à l’amiable_, acceptée et comprise par le Président du GBDH, Christophe Vichot le club bisontin va malgré tout devoir trouver un nouvel entraîneur pour la saison prochaine. Mais le patron du Grand Besançon Doubs Handball se veut rassurant : « à mon avis, je vais rapidement avoir des CV de coaches intéressés par notre projet de club sérieux et structuré… Et même si on devait repartir en N1, le GBDH ne sera pas mort » !