Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Handball : après le naufrage de Bucarest, Metz lance son "opération commando" avant le quart de finale retour

mardi 10 avril 2018 à 14:44 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

Après la claque de Bucarest (défaite 34-21 vendredi 6 avril), les handballeuses messines veulent encore croire à l'exploit d'une qualification au dernier carré de la Ligue des Champions. La semaine à venir s'annonce studieuse et intensive.

Les handballeuses messines ont repris l'entraînement par une séance de musculation, ce mardi.
Les handballeuses messines ont repris l'entraînement par une séance de musculation, ce mardi. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Elles n'ont plus le choix ! Dépassées dans tous les secteurs de jeu vendredi 6 avril lors du quart de finale aller de la Ligue des Champions à Bucarest (défaite 34-21), les handballeuses messines doivent hausser leur niveau ce dimanche, lors du match retour. La donne est simple : il faut s'imposer avec plus de 13 buts d'avance pour décrocher un ticket pour le Final Four de la Ligue des Champions. Autant dire que ça paraît totalement impossible. Mais le sport étant ce qu'il est, l'espoir n'est pas totalement éteint dans les têtes messines.

Il faut "se redonner confiance"

"Nous ne sommes pas naïfs, nous mesurons l'ampleur de la tâche", prévient d'entrée de jeu l'entraîneur messin Manu Mayonnade. Pour autant, il n'a pas prévu de renverser la table pendant cette semaine préparatoire. Pas de mise au vert, pas de bouleversement des habitudes, juste du travail, intense et précis. "Il faut faire prendre conscience que sans changer fondamentalement grand chose mais en étant plus réaliste, les choses peuvent s'entrevoir de manière différente."

A froid, avec quelques jours de recul, le coach livre une analyse plus poussée du naufrage roumain. Pour lui, l'équipe a surtout manqué de lucidité dans le duel avec la gardienne adverse. "Parfois on a été en capacité de créer des choses assez cohérentes, sauf que nous n'avons pas validé le dernier geste. Donc il faut appuyer sur la construction de nos actions et améliorer la justesse de nos fins de possession."

Le précédent du Vardar

Pour l'arrière Xenia Smits, "il faut qu'on se refasse confiance. Ça n'est pas facile, on le sait, mais c'est notre métier. C'est normal d'être très déçues, après _il faut qu'on se regarde droit dans les yeux, qu'on reste positives et qu'on repense aux bons moments qu'on a déjà eus ensemble_."

Une statistique, tout de même, peut redonner du baume au coeur aux supporters messins : l'an dernier, Metz s'était imposé de 14 buts face au Vardar Skopje, futur finaliste de la compétition.

Metz Handball - Bucarest, quart de finale retour de la Ligue des Champions, à vivre ce dimanche dès 16h30 sur France Bleu Lorraine.