Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Handball : Brest rêve de faire chuter Györ, champion d'Europe en titre

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les progrès du Brest Bretagne Handball, toujours invaincu en Ligue des champions cette saison, permettront-ils de faire chuter Györ, le club hongrois vainqueur des trois dernières ligue des champions féminines ? Les deux équipes s'affrontent à Brest Arena, après un match nul lors de la phase aller.

Ana Gros, arrière droite du Brest Bretagne Handball
Ana Gros, arrière droite du Brest Bretagne Handball © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Et si c'était l'année ?

Cette saison, le Brest Bretagne Handball a fait plus que reprendre le fil de sa progression. Il montre, au fil des mois, qu'il faut le prendre au sérieux et que son assemblage d'individualités se transforme en collectif.

L'illustration parfaite est cette invincibilité en Ligue des champions. Le BBH compte huit victoires, pour un mach nul, avant d'attaquer la phase retour du tour principal. Dire qu'il n'avait arraché qu'un seul match nul à ce niveau, la saison dernière.

Les regrets du match aller

Le seul nul de la saison en Ligue des champions, c'était justement à Györ, il y a un mois. N'importe quelle équipe aurait fêté le score arraché (27-27) par Brest. Mais le BBH était reparti de Hongrie avec des regrets. Sans quelques erreurs, et quelques coups de sifflets étranges, en fin de rencontre, il aurait réussi un vrai exploit.

Ana Gros, arrière droite du BBH : cette année, Györ est peut-être moins fort, mais ça reste une grosse équipe. Ce serait un exploit de gagner, mais on a l'objectif de remporter tout nos matchs.

Ce dimanche, les deux équipes se retrouvent avec un enjeu assez relatif. Elles sont co-leaders invaincues de leur poule, et déjà qualifiées pour les quarts-de-finale.

Le vainqueur aura de grandes chances de terminer premier. Mais pas sûr que finir premier, ou deuxième, ne change grand chose en quart.

Trois blessées au BBH

Le tableau est propre, mais sera-t-il suffisant pour prendre le dessus sur la référence mondiale du handball féminin ? Si le BBH, malgré quelques individualités appartenant au meilleur niveau mondial, a encore l'image d'un club jeune sur la scène européenne, ce n'est pas le cas de son adversaire.

Györ a remporté cinq des sept dernières Ligue des champions, dont les trois dernières, et il règne sur le championnat hongrois considéré comme le meilleur d'Europe.

Györ a l'habitude de ces rendez-vous, contrairement au BBH qui sera, en plus, privé de trois joueuses sur blessures (Niakaté, Mangue et Tissier). Mais c'est avec des rencontres comme ça que les Brestoises peuvent grandir, et s'affirmer. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu