Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Handball : Chambéry se sépare d'Amine Bannour suite à l'affaire des paris

lundi 7 mai 2018 à 18:08 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Le Chambéry Savoie Handball et Amine Bannour, c'est définitivement terminé. L'international tunisien est remercié après l'affaire des paris révélée par l'Arjel, l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne.

Le club de Chambéry a rompu le contrat du tunisien Amine Bannour suite à l'affaire des paris
Le club de Chambéry a rompu le contrat du tunisien Amine Bannour suite à l'affaire des paris © Maxppp - Thierry Guillot

Sans surprise, Amine Bannour quitte la Savoie. Après l'affaire des paris révélée par l'Arjel, l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, et une suspension de six mois avec sursis infligée vendredi par la ligue nationale de handball, le club de Chambéry annonce lundi avoir mis un terme au contrat de l'international tunisien. 

Le communiqué publié lundi par le CSMBH - Aucun(e)
Le communiqué publié lundi par le CSMBH - Chambéry Savoie Mont Blanc Handball - Capture

Une vingtaine de paris au cours de la saison 

L’arrière droit du CSMBH de 28 ans, arrivé en début de saison, a reconnu devant la commission de discipline avoir parié sur plusieurs rencontres du championnat cette saison, des matchs qui ne concernent pas Chambéry. Une vingtaine de paris au cours de la saison, de quelques dizaines à quelques centaines d'euros. Il a plaidé la bonne foi, assuré qu'il savait ne pas avoir le droit de parier sur les rencontres de son club, mais qu'il ignorait que l'interdiction valait pour tous les matchs de handball, bien que "cela soit inscrit noir sur blanc sur son contrat" selon une source proche du club. Dans un communiqué publié lundi, le club estime que "ce comportement va à l'encontre des valeurs d'intégrité et de citoyenneté que porte le CSMBH". 

Amine Bannour était engagé jusqu'en 2019 en Savoie. La rupture de contrat s'est faite "d'un commun accord" ajoute la direction du club.