Basket – Handball – Volley

Handball - D1 Féminine : l'exploit de Besançon n'était vraiment pas très loin contre Metz

Par Julien Laurent, France Bleu Besançon mercredi 19 octobre 2016 à 22:48 Mis à jour le jeudi 20 octobre 2016 à 9:49

Amanda Kolczynski, l'ailière droite de l'ESBF et de l'équipe de France
Amanda Kolczynski, l'ailière droite de l'ESBF et de l'équipe de France - Photo Stéphane Bigourdan

Cruelle défaite 26-25 de l'ESBF contre les championnes de France en titre de Metz, ce mercredi soir, en D1 de handball féminin. Mais plus que des regrets, de la fierté surtout d'avoir de nouveau rempli et fait vibrer le Palais des Sports de Besançon pour la jeune et talentueuse équipe bisontine.

Comme un vivifiant parfum des grandes années de la rivalité entre handballeuses bisontines et messines, qui se partageaient les titres de championnes de France ou les frustrantes places de dauphines sans discontinuer entre 1996 et 2005.
Plus de 3000 spectateurs, ce mercredi soir, au Palais des Sports de Besançon - c'est-à-dire très peu de sièges encore disponibles - pour ce qui était, au coup d'envoi, le duel des deux seules équipes encore invaincues en D1 Féminine / LFH cette saison...

Et sur le terrain, comme à la belle époque, la jeune et talentueuse équipe de l'ESBF version 2016 a su faire vibrer son enthousiaste public en bousculant très sérieusement le vieux rival historique messin (12-11 à la mi-temps pour les Bisontines et encore 16-15, 39') !

Mais voilà, il manque encore un brin d'expérience aux excellentes joueuses de Raphaëlle Tervel face à l'ogre lorrain et son armada d'internationales, dont la gardienne haut-saônoise de l'équipe de France, Laura Glauser (15 arrêts et 4 buts... marqués également lors des infériorités numériques des Bisontines qui laissaient alors leur but vide).
L'ESBF y a mis "un coeur gros comme ça", encore et toujours, mais a fini par voir Metz prendre ses distances au tableau d'affichage (20-24, 52' / 22-26, 57'). Car les championnes de France en titre ont finalement surtout géré sans paniquer les dernières déferlantes bisontines... Et le but du 25-26 inscrit par la capitaine de l'ESBF, Marine Dupuis, à 18 secondes de la fin, était malheureusement trop tardif...

Marine Dupuis, la capitaine de l'ESBF - Aucun(e)
Marine Dupuis, la capitaine de l'ESBF - Photo Stéphane Bigourdan

Défaite 26-25, au final... C'est un peu cruel, frustrant, c'est vrai. Mais il y a aussi beaucoup de positif et de promesses à retenir, côté bisontin.
Certes, l'ESBF encaisse sa 22è (!) défaite consécutive contre Metz ; sa dernière victoire contre les Lorraines remonte au 4 mars 2006... Mais il ne s'agit plus des défaites avec de douloureux écarts de 10 buts en moyenne...
Et puis, certes aussi, les Bisontines ne sont désormais plus invaincues cette saison. Mais elles restent en embuscade au classement, après 5 journées de D1/LFH et un match en moins de joué : 7è, à 3 points du duo de co-leaders composé de... Metz et... Dijon ! Ou les 2 "meilleurs ennemis" de l'ESBF, si vous préférez...

Partager sur :