Basket – Handball – Volley

Handball : l'aventure européenne déjà terminée pour Chambéry

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie dimanche 16 octobre 2016 à 19:57

La coupe d'Europe EHF s'arrête prématurément pour les chambériens, demi-finalistes la saison dernière
La coupe d'Europe EHF s'arrête prématurément pour les chambériens, demi-finalistes la saison dernière © Maxppp - Sylvain Muscio

L’aventure européenne est déjà terminée pour les handballeurs chambériens, battus 24/22 à Berlin lors du match retour du deuxième tour préliminaire de la coupe d'Europe EHF.

Deux petits tours et puis s’en vont ! L'aventure s'arrête prématurément pour Chambéry battu 24/22 ce dimanche dans la Max-Schmeling Halle de Berlin, lors du match retour du deuxième tour préliminaire de la coupe d'Europe EHF. Demi-finalistes de la compétition l’an dernier, les savoyards n'ont pu rééditer leur exploit, logiquement battus à deux reprises en une semaine par des allemands revanchards.

Retour de bâton

Les saisons européennes se suivent mais ne se ressemblent définitivement pas pour les hommes d'Ivica Obrvan. L'an dernier, Chambéry avait éliminé les berlinois alors champions d'Europe en titre, au terme d'une double confrontation mémorable au troisième tour préliminaire à la phase de groupe. Une performance qui avait permis à Chambéry d’enchaîner ensuite jusqu'au premier Final 4 européen de son histoire.

L'arrière chambérien Damir Bicanic face à la défense allemande - Radio France
L'arrière chambérien Damir Bicanic face à la défense allemande © Radio France - Sylvain Muscio

Cette saison, même adversaire, Berlin, cette fois au deuxième tour. Ainsi en avait décidé le tirage au sort, qui comme le veut les règlements de la fédération européenne, ne protège pas les grosses cylindrées, quels que soient leurs pedigree. Le demi-finaliste de l'édition 2016 et le vainqueur 2015, sans doute les deux meilleures des 46 équipes engagées sur ces deux premiers tours, devaient donc à nouveau batailler. Et les allemands, solides et revanchards, ont pris leur revanche. Vainqueurs de trois buts au Phare le week-end dernier, les "renards" berlinois ont su conserver leur avantage en s'imposant 24/22 devant 4500 de leurs supporters.

Les statistiques de la rencontre à Berlin  - Aucun(e)
Les statistiques de la rencontre à Berlin - Capture d'écran ehf.com

Des regrets sur la deuxième période

A Berlin, Chambéry y a cru, pourtant. Trente minutes. Une première période aboutie, et un score de parité (14/14) qui laissait place à l'espoir. En inscrivant seulement huit buts de retour des vestiaires, brouillons en attaque, les savoyards ont laissé passer leur chance, mais c'est surtout le match aller qui fait exprimer des regrets au pivot Johannes Marescot : "Contrairement au match aller, on est fiers de l'engagement que l'on a mis ici. On a pris du plaisir malgré la défaite. On les a embêtés un peu en première période, mais c'était une grosse équipe de Berlin. Cela doit nous servir pour la suite, il faut que l'on décroche une place européenne sans passer sur dossier comme cette saison, et pour ça il faut que l'on fasse un gros championnat. Le fait qu'il n'y ait plus la coupe d'Europe va nous permettre de travailler davantage".

ECOUTEZ le pivot de Chambéry Johannes Marescot

Le gardien chambérien Julien Meyer, parfait à Berlin sans son rôle de doublure de Yann Genty - Radio France
Le gardien chambérien Julien Meyer, parfait à Berlin sans son rôle de doublure de Yann Genty © Radio France - Sylvain Muscio

"Le tirage nous pose question"
— Julien Meyer, le gardien chambérien

Après l'épopée de la saison dernière, les savoyards peuvent légitimement nourrir des regrets, surtout donc sur le match aller, mais aussi sur le tirage au sort. Berlin et Chambéry ont certes décroché leurs tickets respectifs sur dossier, mais au regard de leurs statuts dans cette coupe EHF, s’affronter dès le début de la compétition est un peu rude pour le gardien savoyard Julien Meyer, parfait à Berlin dans son rôle de doublure de Yann Genty: "C'est une question que l'on s'est posé effectivement en apprenant le tirage. Il y a Chambéry / Berlin, et le vainqueur de la confrontation va jouer des équipes un peu perdues à droite à gauche. C'est bizarre et pour la beauté de la compétition, c'est dommage de s'affronter si tôt. Il reste les coupes nationales et le championnat, on ne va pas lâcher le morceau pour se qualifier directement et ne pas être dans le flou de la wild card".

ECOUTEZ le gardien chambérien Julien Meyer

Pour Chambéry le championnat, justement, reprendra ses droits dès mercredi avec un déplacement sur le parquet du promu Saran.

Partager sur :