Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019 - 2020 des handballeuses de l'ESBF à Besançon

Handball : l'internationale polonaise Aneta Labuda signe à l'ESBF

-
Par , France Bleu Besançon

En remplacement d'Amanda Kolczynski sur le départ en juin 2020, l'ESBF a recruté Aneta Labuda pour la saison prochaine. L'ailière droite de l'équipe nationale de Pologne a signé ce vendredi un contrat d'un an renouvelable avec le club de handball de Besançon (D1) raisonnablement ambitieux toujours.

La future partante de l'ESBF, Amanda Kolczynski (en rouge) opposée à sa future remplaçante à l'aile gauche en juin 2020, Aneta Labuda (en blanc au premier plan) en novembre 2018 (Coupe EHF, 3e tour)
La future partante de l'ESBF, Amanda Kolczynski (en rouge) opposée à sa future remplaçante à l'aile gauche en juin 2020, Aneta Labuda (en blanc au premier plan) en novembre 2018 (Coupe EHF, 3e tour) - ESBF Handball / Créatif Photo

Ça bouge décidément à l'ESBF cette semaine ! Après les départs annoncés en fin de saison d'Amanda Kolczynski et Marine Dupuis, l'actuelle capitaine qui vient officiellement de signer un contrat de 2 ans avec Toulon, pensionnaire de D1/LFH également : le club de handball bisontin tient sa première recrue pour la saison prochaine.

Il s'agit d'Aneta Labuda (25 ans), l'ailière droite titulaire de la sélection nationale de Pologne - notamment 4e du Mondial 2015 - a signé ce vendredi soir un contrat d'un an (plus une autre année en option) à compter de juin 2020 avec l'ESBF.

10 buts marqués contre... l'ESBF en Coupe d'Europe

Et en club, la petite gauchère (1,60 m) affiche aussi un palmarès déjà bien rempli. Elle a remporté les trois derniers championnats de Pologne, avec Gdynia (2017) puis Lublin (2018 et 2019) où elle évolue encore cette saison tout en haut, toujours, du classement de la D1 Féminine Polonaise. Sans oublier à son compteur personnel, depuis 2014 sans discontinuer, une cinquantaine de matchs joués en Coupe d'Europe : Ligue des Champions mais aussi Coupe EHF, comme en novembre 2018 avec Lublin qui s’était fait éliminer par... l'ESBF au 3e tour ! Aneta Labuda avait malgré tout marqué 2 fois 5 buts aux Bisontines lors de cette confrontation aller-retour.

Pas non plus de folie financière pour le recrutement

Un recrutement de choix, a priori, pour l'ESBF (actuelle 6e de la D1/LFH) qui n'a pourtant pas eu à "casser sa tirelire" pour faire signer l'internationale polonaise, attirée surtout par le projet "franco-bisontin" alors qu'elle avait aussi des sollicitations en Allemagne, précise Raphaëlle Tervel : "C'est aussi une bonne affaire de ce point de vue là. Le niveau en Pologne est beaucoup moins élevé que chez nous et du coup _ce qu'on propose ici, c'est forcément mieux que ce qu'elle peut avoir en Pologne_", explique la coach des Bisontines. "Mais pour nous, ça reste très très abordable par rapport à notre situation financière".

Pour autant, ça ne veut pas dire qu'il reste beaucoup d'argent dans l'enveloppe "recrutement" de l'ESBF. Même avec les économies réalisées par les prochains départs d'Amanda Kolczynski, Marine Dupuis ou encore Lindsay Burlet, la deuxième arrière droite professionnelle de l'équipe dont le contrat ne sera pas renouvelé en juin prochain, comme "coach Tervel" l'a officiellement annoncé ce vendredi soir...
//

Lara Gonzalez bien partie pour rester encore un an à Besançon

Parce que, pour l'instant, "c'est zéro euro de plus dans notre masse salariale par rapport à l'année dernière" et qu'il y a déjà aussi fallu renouveler - à la hausse - les contrats des joueuses cadres (Alizée Frécon, Chloé Bouquet, Aïssatou Kouyaté, Pauline Robert notamment) ainsi que ceux du staff technique de l'ESBF qui négocie également en ce moment la prolongation - en bonne voie, a priori - de Lara Gonzalez, une de ses deux Espagnoles vices championnes du monde 2019 (Maria Nunez est déjà sous contrat, elle, jusqu'en juin 2021)... 

Sans compter l'extra-sportif, ajoute Raphaëlle Tervel : "Au sein du club, il nous manque quand même encore un manager (NDLR : depuis la démission de Grégory Tervel en novembre 2019) et un commercial ! Et ça aussi, ça entre dans la balance de la masse salariale qui ne concerne pas que le sportif"...
C'est pour cette raison, par exemple, que l'ESBF a d'ores et déjà décidé de compenser le départ de Marine Dupuis, la saison prochaine, par la seule promotion de la jeune Marie Louis (19 ans), l'ailière gauche de son centre de formation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu