Basket – Handball – Volley

Handball : le Phare de Chambéry à guichets fermés pour accueillir le PSG

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie mercredi 26 octobre 2016 à 19:16

Le gardien chambérien Yann Genty, dans les buts du Phare la saison dernière face à Paris
Le gardien chambérien Yann Genty, dans les buts du Phare la saison dernière face à Paris © Maxppp - Sylvain Muscio

Pour la première fois de la saison, le Phare de Chambéry sera à guichets fermés ce jeudi soir. Le Chambéry Savoie Handball reçoit les stars du Paris Saint Germain pour le compte de la sixième journée du championnat.

4.400 spectateurs pour une affiche de gala ! Les handballeurs chambériens joueront jeudi soir dans un Phare à guichets fermés, une première cette saison, pour la réception des stars du Paris Saint Germain. Sans surprise, les places pour ce choc de la sixième journée du championnat se sont toutes vendues en une semaine. Le PSG, double champion de France en titre et plus gros budget au monde, arrive au pied des montagnes invaincu. Les savoyards eux comptent déjà deux défaites.

"Le PSG ? Une machine de guerre"
— Quentin Minel, l’arrière gauche du Chambéry Savoie Mont Blanc Handball

La venue de la bande à Nikola Karabatic n'est pas un événement seulement pour les fans. Cette saison, "le PSG est une machine de guerre" estime l'arrière chambérien Quentin Minel, de retour de blessure : "C'est le plus gros budget d'Europe, tous les postes sont doublés ou triplés. Mais je ne suis pas inquiet, c'est le genre de match où tout le monde a la motivation nécessaire. Le Phare sera plein et ce sera un beau spectacle mais ce n'est pas un match de gala. On veut gagner, ce sera compliqué, mais on n'est pas là pour faire de la figuration".

ECOUTEZ l'arrière gauche chambérien Quentin Minel

Pas de pression coté savoyard

Chambéry, éliminé prématurément de la coupe d'Europe face à Berlin, est branché sur courant alternatif depuis le début de la saison. Une victoire face à la terreur des parquets européens ferait le plus grand bien dans les têtes et au classement, mais tout autre résultat qu'une défaite serait considéré comme un exploit. Le jeune arrière droit du CSMBH Melvyn Richardson assure donc "ne pas ressentir de pression", ni de complexe d'infériorité : "Je suis dans l'optique de gagner, je n'aime pas perdre, même contre les meilleures équipes du monde, et c'est pareil je pense pour mes coéquipiers. On va se mettre la tête dedans, pas se mettre la pression. On sait que l'on peut sortir des gros matchs quand notre salle est pleine, mais pour les battre, on doit faire le match parfait".

ECOUTEZ l'arrière droit chambérien Melvyn Richardson

Coup d'envoi de la rencontre à 20h45 au Phare de Chambéry.

Partager sur :