Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Handball : match décisif pour Brest en Ligue des champions

samedi 3 novembre 2018 à 10:15 Par Léo Rozé, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Le Brest BH joue un match capital à l'Arena dimanche à 15 heures, contre les Suédoises de Sävehof. Une victoire et les Brestoises valideraient leur qualification pour le tour principal. Interview de l'ailière finistérienne Pauline Coatanéa, avant cette 4ème journée des poules de Ligue des champions.

Pauline Coatanéa et les Brestoises ont la qualification pour le tour principal à portée de mains.
Pauline Coatanéa et les Brestoises ont la qualification pour le tour principal à portée de mains. © Maxppp - Nicolas Créach

Brest, France

Comment abordez-vous ce match quasi-couperet pour votre qualification au tour principal ?

Oui, c'est ce match là qui pourrait nous permettre de passer au tour principal de la Ligue des champions. On a réussi à gagner contre cette équipe de Sävehof, chez elle, assez largement (ndlr : victoire 39-27 de Brest il y a deux semaines). Donc on espère pouvoir réitérer à la maison et s'assurer de cette place au tour principal. Ça nous permettrait d'aborder les deux matchs suivants, contre Copenhague et Rostov, avec plus de sérénité et de lâcher plus les chevaux. Donc ce match est vraiment important.

C'est le premier match avec autant d'enjeu pour Brest dans ce début de saison ...

La Ligue des champions, c'est vraiment l'objectif du club cette saison. Il faut passer au tour principal. Je sens qu'on est sereines et qu'on a hâte de faire face à cette équipe de Sävehof. Et j'espère qu'on va offrir une première victoire à domicile en Ligue des champions à notre public. On a quand même réussi à avoir le match aller en main. Si on met les même ingrédients, on devrait s'en sortir. On est très concentrées sur cet objectif.

Vous allez jouer ce match crucial à l'Arena de Brest. La différence entre jouer à domicile et à l'extérieur en Ligue des champions est vraiment plus accrue qu'en championnat ?

Oui vraiment, parce qu'on joue contre des clubs qui ont une histoire. Aller jouer en Russie, à Rostov, ce n'est jamais évident. A Copenhague, on a été surprises de l'intensité que mettent les nordiques dans leurs matchs. Et c'est toujours des chaudes ambiances, parce que la Ligue des champions est une compétition prestigieuse. Donc forcément, chaque équipe a envie de bien faire à la maison. Puis ça se joue souvent sur des détails dans les fins de matchs. Contre Rostov à domicile on a quand même pris un point (match nul 29-29) face à cette équipe qui a joué le Final four l'année dernière. Tous les matchs sont compliqués, mais le fait de jouer à la maison avec le public derrière ça ajoute un supplément d'âme sur le terrain. 

Qu'est-ce que vous apportent des joueuses comme Isabella Gulden et Anna Gros, arrivées l'été dernier, dans cette coupe d'Europe ?

La saison dernière, on découvrait seulement la Ligue des champions. Il y avait très peu de joueuses qui avaient déjà joué cette compétition. Et on était tombé sur des clubs très costauds. On sentait ce manque d'expérience pour savoir aborder ces équipes-là. Ces filles là, comme Isabella Gulden et Anna Gros, nous apportent une plus-value pour ces matchs. C'est pour ça aussi qu'elles sont à Brest. Ça nous amène de la confiance. C'est forcément un plus de les avoir cette saison.