Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley DOSSIER : Montpellier HandBall (MHB)

Handball - Melvyn Richardson, l'envol du fils

mardi 22 mai 2018 à 6:08 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

A l'occasion du Final 4 de la Ligue des champions les 26 et 27 mai à Cologne (Allemagne), France Bleu Hérault dresse une série de portraits de joueurs du MHB. Aujourd'hui Melvyn Richardson. A 21 ans, le fils de Jackson dispute sa première saison au Montpellier Handball.

Melvyn Richardson est arrivé au Montpellier Handball durant l'intersaison en 2017
Melvyn Richardson est arrivé au Montpellier Handball durant l'intersaison en 2017 © Radio France - Patricia Sports

Montpellier, France

Ce n'est jamais simple de porter un grand nom de famille. Dans la famille Richardson, il y avait le père Jackson (champion du monde 1995, 2001). Il y a désormais le fils Melvyn. Un héritage assumé par le jeune handballeur de 21 ans.

"C'est aussi une source de motivation pour montrer que je ne suis pas ici par mon nom mais grâce au travail fourni à l'entraînement"

Jackson Richardson et son fils Melvyn à Chambéry en 2014 - Maxppp
Jackson Richardson et son fils Melvyn à Chambéry en 2014 © Maxppp - Sylvain MUSCIO

Né à Marseille, Melvyn Richardson a fait ses classes au pied des montagnes à Chambéry. C'est en Savoie qu'il a retrouvé son père lorsqu'il était entraîneur adjoint. C'est aussi là bas que tout a commencé : "J'ai touché à tous les sports lorsque j'étais petit. A Chambéry, j'ai continué le handball grâce à ma bande de potes. J'étais content d'aller aux entraînements pour les voir et puis ça a commencé à tilter dans ma tête quand j'ai été sélectionné en équipe de France jeune."

"On ne m'a pas du tout poussé vers le handball"

Melvyn Richardson connaît l'ambiance électrique de la Ligue des champions. Il a assisté tout petit en 2003 à la finale perdue par son père et remportée par...Montpellier. "On en parle pas souvent parce que c'est un mauvais souvenir pour papa" précise avec le sourire l'arrière du MHB.

Un style très aérien

Arrivé cet été au Montpellier Handball, l'arrière est aujourd'huicomplètement intégré dans le dispositif héraultais. Il est même devenu rapidement une pièce maîtresse du jeu de Patrice Canayer. D'ailleurs l’entraîneur montpelliérain est plutôt sous le charme de sa jeune recrue. "C'est un joueur très prometteur. Il a une double qualité : il est à la fois ambitieux et humble. En général, c'est toujours bon signe lorsque vous souhaitez devenir un sportif de haut niveau" souligne Patrice Canayer. 

"Un joueur très prometteur"

Ce week-end à Cologne pour le Final 4 de la Ligue des champions, Melvyn devrait connaître le premier gros rendez-vous de sa jeune carrière et jouer son premier match samedi dans une salle de 20.000 spectateurs. L'arrière du MHB n'est pas du tout impressionné : "au contraire c'est excitant. On va aller là bas sans pression pour essayer de ramener le titre."

  - Aucun(e)
-

France Bleu Hérault est en direct de Cologne dès samedi matin. Matinale spéciale dès 7 heures.