Basket – Handball – Volley

Handball Pro D2 : le Grand Nancy ASPTT doit garder les pieds sur terre

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine lundi 19 octobre 2015 à 18:03

Le GNAB regarde en haut du classement de la Pro D2
Le GNAB regarde en haut du classement de la Pro D2 © Maxppp

La série positive se poursuit pour le Grand Nancy ASPTT handball. En battant Angers, 28-25, vendredi 16 octobre au parc des sports de Vandoeuvre, le GNAB progresse et se rapproche du haut de tableau.

Quatrième succès de rang pour le Grand Nancy ASPTT handball en Pro D2. Le GNAB a dompté Angers (28-25), au terme d’un match sérieux de bout en bout.

"Un état d'esprit positif"

Quand au début de la seconde période, le GNAB était mené (17-18), il fallait une certaine force de caractère pour retourner la situation contre un adversaire dont l’ambition est de sauver sa peau dans ce championnat. Le GNAB s’en est sorti en gardant ses fondamentaux : «L’état d’esprit démontré par les garçons a été très positif. Même quand nous étions un peu moins bien, l’équipe est restée calme et soudée,» souligne le coach Stéphane Plantin. 

Le danger vient de partout

La concentration et la variété dans le jeu ont été également les ingrédients déterminants pour venir à bout de coriaces angevins. «Nous avons su gérer nos temps faibles dans la lignée de ce que nous faisons depuis maintenant quelques matchs, rapporte Stéphane Plantin.» Le GNAB peut aussi s’appuyer sur cette fluidité dans le jeu qui lui permet de mettre en position favorable ses différentes gâchettes. Contre Angers, dix joueurs ont trouvé le cadre, preuve que le danger peut venir de partout.

Éviter tout excès de confiance

Il est évident que ces quatre succès de suite amènent pour la suite de la compétition à une vision optimiste. Sauf pour les premiers concernés : «Ça ne sert à rien de claironner, tempère Stéphane Plantin. Il est bien trop tôt pour prétendre à quoi que ce soit, n’oublions pas qu’il y a encore quelques semaines nous étions sans victoires.» L’expérience du coach nancéien et ses 72 sélections en équipe de France seront fondamentales pour éviter tout excès de confiance.