Basket – Handball – Volley

Handball Pro D2 : le Grand Nancy ASPTT se lance à la chasse aux sponsors

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine jeudi 11 juin 2015 à 12:17

Stéphane Plantin
Stéphane Plantin © MAXPPP

Après avoir manqué les play-offs d’un rien à l’issue de la saison 2014-2015 en Pro D2, le Grand Nancy ASPTT se tourne vers l’avenir avec l’ambition de grandir et de jouer en LNH. Stéphane Plantin, ex-international et actuel entraîneur est à l’initiative du projet. Explications et détails chiffrés.

Le Grand Nancy ASPTT handball (Gnab) est passé tout près d’une qualification pour les play-offs la fin de la saison 2014-2015. Le club nancéien a également obtenu sa meilleure place au classement (sixième) depuis son accession en Pro D2 il y a dix ans. L’appétit vient en mangeant pour le Gnab qui envisage de se développer.

Pour parvenir à se faire une place en LNH (Ligue nationale de handball), le championnat d’élite du handball français, Stéphane Plantin, le coach nancéien ex-international et champion du monde en 2001 souhaite accélérer le mouvement : «Après une première saison à Nancy, je m’aperçois que l’engouement est important de la part du public et des partenaires institutionnels. Il faut désormais passer à la vitesse supérieure.»

" La région mérite un club en LNH "

Le Gnab, premier club lorrain et locomotive de la discipline dans la région est affilié à la Ligue lorraine.«Nous possédons la huitième ligue en nombre de licenciés sur le plan national (13.088 licenciés) et Nancy est le vingtième club français. Il est donc indispensable de combler cette différence, rappelle Stéphane Plantin. La région mérite un club en LNH. Pour viser plus haut, nous devons augmenter notre budget, qui était de moins d’un million d’euros la saison dernière.» Le club nancéien a la volonté d’aller chercher 2 millions d’euros, un minimum pour monter en LNH et éviter de faire l’ascenseur.

La chasse aux partenaires privés est lancée

Pour atteindre ce qu’il souhaite, le Gnab fait la chasse aux partenaires privés. L’objectif est de gonfler cette enveloppe qui est de 150.000 euros aujourd’hui alors qu’elle avoisine les 1,2 million d’euros en LNH. C’est donc une mission délicate qui attend le Gnab. Le coach nancéien Stéphane Plantin en est conscient : «Nous sommes seulement au début du projet, il faudra beaucoup travailler et nous servir en support des atouts et de la bonne image du handball auprès du grand public.» Avec près de 1.800 spectateurs de moyenne dans un parc des sports de Vandoeuvre devenu trop étroit , le jeu et les valeurs du Grand Nancy ASPTT Handball ont séduit lors de la saison écoulée. Un premier pas important dans la conquête d’une place dans les hautes sphères du handball national dont Nancy et la Lorraine sont depuis trop longtemps absents.

Retrouvez la saison 2014-2015 du Gnab sur le site Handzone.