Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Handball - Proligue : le Limoges Handball de Yassine Idrissi veut conforter sa place de leader face à la lanterne rouge

-
Par , France Bleu Limousin

Le Limoges Handball 87 va tenter de conforter sa place de leader de Proligue ce vendredi à Beaublanc. Seule équipe encore invaincue de la 2e division, le LH affronte la lanterne rouge, Besançon, dans un Palais des Sports au complet. Avant cette rencontre, entretien avec le gardien Yassine Idrissi.

Yassine Idrissi, poings serrés lors de la victoire du LH87 en début de saison à Beaublanc face à Cherbourg
Yassine Idrissi, poings serrés lors de la victoire du LH87 en début de saison à Beaublanc face à Cherbourg - ©Armaphotos

Limoges, France

Le Limoges Handball 87 va viser une 6e victoire en autant de journées du championnat de Proligue ce vendredi soir (20h30) à Beaublanc face à Besançon, dernier du classement. Avant cette rencontre, le gardien Yassine Idrissi à répondu à nos questions. Entretien.

Même si le LH87 a beaucoup d'ambition cette saison, vous attendiez-vous à un tel départ canon avec 5 victoires en 5 matches ?

On y bosse tous les jours. Forcément, on joue les matches pour les gagner. Depuis le 22 juillet, on a tous cravaché très fort pour entamer cette saison du mieux possible. Le calendrier nous a été un peu favorable. Mais de faire 5 sur 5, c'est pas mal.

Quel est l'état d'esprit ? De toujours se remettre en question pour être d'attaque peu importe l'adversaire ?

On est un peu obligé. Ce championnat est un peu bizarre. J'ai l’impression que tout le monde peut battre tout le monde. C'est plaisant car les cartes sont toujours redistribuées. Chaque match ne garantit pas la victoire. Donc on fait "reset" tous les lundis et c'est reparti.

Ça fait plaisir de voir autant d'engouement à Limoges.

Beaublanc devrait affiché complet pour cette rencontre. Il n'y a plus de place assise à la vente. Cela doit faire plaisir et donner encore plus envie de répondre présent ?

Effectivement. Ça fait vraiment plaisir de voir qu'il y a autant d'engouement à Limoges. Je suis arrivé cette année donc je vais un peu plus le découvrir. La dernière fois à Beaublanc, c'était contre Cherbourg mais il n'y avait pas autant de monde. Là, les gars m'ont prévenu que ça allait être une ambiance de fou. J'ai très hâte et je suis très content de pouvoir jouer dans une salle aussi remplie. 

Yassine Idrissi dans les bras de son entraîneur Tarik Hayatoune  - Aucun(e)
Yassine Idrissi dans les bras de son entraîneur Tarik Hayatoune - ©Armaphotos

Est-ce vraiment un plus ?

Bien sûr que c'est un plus ! On va essayé de régaler tout le monde. Pour nous, la priorité sera forcément de gagner le match et peu importe la manière mais c'est vrai que devant notre public, il y aura un petit plus qui fera que ce sera meilleur, en tout cas je l'espère.

Vous recevez le dernier du classement. Vous méfiez-vous ?

Oui, complètement. Il n'y a pas de petites équipes. Dernier ou pas dernier. On a bien vu Nice, le plus petit budget de Proligue, qui a gagné contre Pontault-Combault. On fera les calculs à la fin. Surtout que ce sera de plus en plus dur de gagner contre les "petites" équipes comme vous dites. Elles vont être de mieux en mieux rodées. Nous sommes sûrs de nos forces. Après, il faut voir comment va se dérouler le match. Mais on mettra le nécessaire pour gagner. 

Tout le monde veut notre peau. Nous avons un statut à honorer.

L’entraîneur insiste depuis le début de saison sur l'importance de battre les mal classés...

Oui. Mon discours, c'est un peu ce qu'il nous inculque depuis le début de saison. Il faut se remettre en question très très vite. Dès le début de semaine. Il ne faut pas se dire que c'est déjà gagné. On a failli frôler la correctionnelle à Valence. On a redressé le cap en fin de match. Même à Billière la semaine dernière. On est mené tout le match et on revient je ne sais comment. Comme on dit "avec les tripes". Chaque match a son histoire. Il faut savoir qu'en face, tout le monde veut notre peau. Nous avons un statut à honorer. En face, personne ne nous laisse de marge pour gagner facilement. Il ne faudra pas se laisser piéger. 

Le regard du coach Tarik Hayatoune : "J'en appelle à la vigilance parce que dans ce championnat, tout est difficile toutes les semaines. Besançon est une équipe qui a déjà battu Saran. Elle va surement jouer le maintien. Cette équipe manque d’expérience collective mais elle va prendre des points à certains endroits. Il faut être vigilant pour que ça ne tombe pas sur nous. D'une semaine sur l'autre, il faut vraiment faire preuve d'humilité. C'est ce que l'on fait depuis le début. On essaye de continuer à progresser tout en respectant beaucoup l'adversaire, en abordant tous les matches de la même manière. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu