Basket – Handball – Volley

Handball UMB-B : retour aux sources pour Audrey Deroin

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Gironde mercredi 26 mars 2014 à 6:00

Le logo de la toute nouvelle UMB-B

L'ailière internationale est de retour au bercail. Après une saison à l'Union Mios Biganos Bègles pour deux ans et après avoir passé quatre saisons à Toulon. "J'ai hâte" assure celle qui revient aussi pour des raisons personnelles. En attendant, elle joue ce mercredi en équipe de France contre l'Islande, pour les qualifications de la Coupe d'Europe.

"J'ai hâte". Les premiers mots d'Audrey Deroin doivent faire plaisir aux dirigeants du club de l'Union Mios Biganos Bègles. L'ailière-droite, est donc de retour à partir de juin prochain dans les vestiaires de l’UMB-B. Un retour auquel elle réfléchit depuis longtemps.

France Bleu Gironde : Finalement, c’est simplement un retour ce contrat de deux ans à l’UMB-B ?

Audrey Deroin :  Je suis très contente ! C’est vrai que j’ai déjà joué un an (2009-2010) à Mios donc je connais très bien le coach (NDLR : Manu Mayonnade) et c’est vrai que j’avais dit que si un jour je quittais Toulon, je reviendrais. Cette occasion s’est présentée, donc j’ai sauté dessus. Je suis très ravie !

C’était un réel besoin de rentrer à la maison ?

En fait, il y a un peu de tout.  Mais la première motivation, c’est la famille, les amis et mon copain, ils sont à Bordeaux. Côté professionnel : revenir à l’Union, c’est une grande opportunité car je suis persuadée qu’elle va devenir un grand club par la suite. Ensuite pour mon avenir professionnel extra-handball, je vais me spécialiser dans l’œnotourisme. Je vais reprendre mes études et faire une licence. En plus je connais bien la région bordelaise et c’est la première région viticole de France. En fait, j’ai tout là-bas et tout est fait pour que je sois heureuse.

Vous avez été championne de France en 2010 et 2011 avec Toulon, en moyenne vous mettez 3,9 buts par match. Après 4 ans d’absence, qu’allez-vous apporter au club?

Je ne sais pas vraiment ce que je vais apporter. Ça dépend de ce que le coach va me demander. Mais je sais que je ne suis plus du tout la même joueuse qu’il y a quatre ans. Déjà je me suis spécifiée sur un poste, je pense aussi avoir progressé.  Et puis je suis beaucoup plus posée aussi...

Vous avez dit dans une interview qu’à Mios «  vous avez  découvert des vraies valeurs ». C'est-à-dire ?

C’était un club très familial. J’ai découvert des gens géniaux. On savait pourquoi on mouillait le maillot, on savait pourquoi on devait se battre sur le terrain… Et puis les supporters, les dirigeants : humainement parlant c’était une aventure extraordinaire. Des gens simples qui ne se prennent pas la tête, sans le business et qui savent où ils vont. C’est vivant et c’est ce que j’adore.

De l'impatience ?

Ha oui ! J’ai passé quatre ans de ma vie à Toulon, je me donne à fond. La saison n’est pas terminée, je me concentre là-dessus. Mais c’est sûr, j’ai hâte de revenir, de retrouver tout le monde et à nouveau rejouer pour les couleurs jaunes du club.

"Je suis très content que ce soit la première recrue et que ce soit quelqu'un en qui j'ai une très grande confiance sportive et humaine. " — Manu Mayonnade

" ça faisait un petit moment qu'on se courrait après ! " Manu Mayonnade entraîneur de l'UMB-B

 

" j'avais déjà dit que si je partais de Toulon, je reveindrais à Bordeaux " Audrey Deroin de retour à l'UMB-B

Partager sur :