Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Invaincu, le Chambéry Savoie Handball ne veut pas céder à l'euphorie

mercredi 3 octobre 2018 à 5:53 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Ce mercredi soir, au Phare, le Chambéry reçoit Istres. Chambé, co-leader de la Starligue, n'a pas intérêt à regarder de haut le visiteur du soir.

Niko Mindegia
Niko Mindegia © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

Malgré un mois de septembre éclatant, la prudence est de mise chez le coach et les joueurs. L'excellent début de saison ne saurait occulter le fait que le calendrier a permis d'éviter les épouvantails de la Starligue, et puis "les quatre victoires n'ont jamais été faciles, elles auraient pu basculer du mauvais côté" , tempère Erick Mathé.

Invaincu ne veut pas dire invincible

Chambéry, co-leader de la Starligue avec Nantes. La renaissance est en route. Erick Mathé se méfie de l'euphorie. "Avant chaque match, il ne faut pas regarder le classement. Le niveau est très élevé. On sait que, à chaque fois, la rencontre va se jouer dans les dernières minutes. Aucune de nos victoires n'a été facile. On aurait tort de ne pas être modestes." 

Jusqu'ici, tout va bien. Le nouvel homme fort du club a martelé à ses hommes que "les victoires à répétition donnaient de la confiance, mais parfois faisaient perdre de la vigilance, de la concentration". Erick Mathé pense que son groupe évitera cet écueil. Signe de cet engagement le dernier entraînement. Lorsque celui-ci était officiellement terminé, les trois quarts des joueurs sont restés pour tirer au but, au lieu de se précipiter à la douche. Motivés. Déterminés. Le coach a apprécié. 

"Istres n'est pas confortable"  

Niko Mindegia, le demi-centre espagnol, entame sa deuxième saison chez les jaunes et noirs. C'est peu de dire que celle-là est "totalement inverse". L'an dernier, la spirale négative se soldait par six défaites consécutives. "Tu ne peux pas comparer. Le coach a changé. On a de nouveaux joueurs. On se connaît mieux. On est fiers et contents du début mais on n'a rien prouver encore, on n'a rien fait, on n'a gagné que quatre matchs". 

Niko relaie le discours de prudence du club qui sait trop bien d'où il revient. Et il se méfie de Istres : "On ne pense pas qu'on va gagner facilement. On a bien regardé la vidéo. Istres travaille bien, défend de manière très agressive. Ils courent très vite. Ce n'est pas confortable. On va tout donner sur le terrain parce que ça va être difficile. "

Istres un mauvais souvenir

Qu'on se le dise ! Chambéry n'a pas oublié que l'an dernier, à peu près à la même période, Istres, alors en deuxième division, était venu au Phare humilier des Savoyards en perdition en les éliminant de la Coupe de la Ligue (33 à 31). 

Erick Mathé, le coach de Chambéry, n'aime pas parler du passé, mais il en a quand même glissé un mot dans les causeries.

Infirmerie

La team Chambé retrouve deux éléments clés : le gardien Julien Meyer et Romain Briffe. En revanche, Alexandre Tritta, en pleine bourre depuis le début de saison, est blessé.  

  • Chambéry - Nantes, 20 h 15, au Phare.