Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jeep Élite - Élan Béarnais : Jérémy Leloup première recrue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn Bigorre

L'expérimenté Jérémy Leloup rejoint l'Élan Béarnais, c'est la première recrue annoncée par le club en vue de la saison 2020/2021. Il livre ses impressions.

Jérémy Leloup, premier nom à rejoindre l'effectif béarnais pour la saison 2020/2021.
Jérémy Leloup, premier nom à rejoindre l'effectif béarnais pour la saison 2020/2021. © Maxppp - Nicolas Goisque

Alors qu'on ne sait pas encore à quoi ressemblera la saison prochaine – ni comment se terminera celle, officiellement, toujours en cours –, l'Élan Béarnais a annoncé ce lundi matin le nom d'une première recrue : l'ailier Jérémy Leloup.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un joueur d'expérience

À 33 ans, Jérémy Leloup (1m97) compte treize saisons de première division (Pro A / Jeep Élite) à son actif, passées principalement entre Dijon (2010-2013 puis depuis 2018) et Strasbourg (2013-2018). Le Manceau va pouvoir apporter toute son expérience au jeune effectif de l'Élan, il tournait cette saison à Dijon à 6,5 points de moyenne (40% à 2 points, 32% à 3 points), 2,6 rebonds et 1,5 passes pour 7,6 d'évaluation en 22 minutes.

Content de rejoindre une institution du basket français    
— Jérémy Leloup

France Bleu Béarn : Comment se sont nouées les relations avec l'Élan ?

Jérémy Leloup : Très naturellement, Laurent Vila a récupéré mon numéro, on s'est appelé pour discuter. Il avait un projet et il voulait que j'en fasse partie... On se connait depuis Le Mans en fait : quand il est arrivé pour être assistant coach de JD Jackson (en 2008, NDLR), moi j'étais un jeune joueur, et lui aimait faire beaucoup de travail individuel avec les jeunes et je ne suis pas passé au travers ! On a passé beaucoup de temps à travailler, on a toujours eu une très bonne relation, et au fur et à mesure des années nos carrières se sont éloignées mais nous sommes restés en contact et on a toujours été ravi de se croiser. Il s'avère qu'aujourd'hui on avait la possibilité de travailler ensemble, comme on se connait, comment chacun fonctionne, ça a aidé.

Vous arrivez dans une équipe qui vient de réaliser une saison en demi-teinte, qu'on peut dire en reconstruction...

Déjà c'est un des plus beaux palmarès du basket français, j'ai toujours eu de bonnes sensations ici, la salle m'a toujours plu... Il y a deux ans il y avait déjà eu des contacts, et finalement ça se fait cette année. Alors c'est vrai le club était revenu à un très bon niveau ces quatre dernières années, et puis cette dernière saison ça a été un peu plus compliqué... Le coach, Didier Gadou et le président voulaient repartir sur un nouveau projet, relancer le club, et c'est dans ce contexte qu'ils ont fait appel à moi en disant que j'étais une des priorités. Je suis content de ça, content de rejoindre une institution du basket français.

Il va y avoir besoin de leaders, de joueurs d'expérience, vous arrivez avec ce rôle là ?

Possible... Dans un club il y a toujours besoin de jeunes prometteurs, de joueurs un peu plus confirmés et de joueurs d'expérience, il faut trouver le bon "mix" pour construire tout ça. Je pense pouvoir apporter quelque chose d'intéressant pour le club, après mes passages au Mans, à Vichy, à Strasbourg, à Dijon... Je vais faire en sorte que tout fonctionne au mieux.

Comment avez-vous vécu cette période d'incertitude, sans basket ?

Forcément, c'est long ! Et puis on ne sait pas encore exactement quand ça va reprendre, alors déjà le fait d'avoir un contrat c'est bien, sans ça l'attente peut être encore plus longue, donc je suis ravi... Bon les deux prochains mois vont être intenses avec le déménagement, la route et tout le reste qui va se mettre en place. Et puis pressé de retrouver le parquet, ça manque, surtout quand on fait ça depuis 13 ans !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess