Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Jeep Elite : Le ballon d'Alsace trop dur à gravir pour l'OLB

-
Par , France Bleu Orléans

Trop passif dans le 1er quart-temps, l'OLB a eu un beau sursaut dans le deuxième ce samedi au palais des Sports. Mais les alsaciens se sont baladés dans la raquette orléanaise (62 points) face à des orléanais trop tendres. L'OLB s'incline logiquement 77-86 et pourtant il y avait mieux à faire.

Manque d'agressivité défensive et un ballon pas assez mobile en 2ème période ont rendu la tâche orléanaise trop compliquée face à Strasbourg
Manque d'agressivité défensive et un ballon pas assez mobile en 2ème période ont rendu la tâche orléanaise trop compliquée face à Strasbourg © Radio France - Johan Gand

Orléans, France

31 points encaissés dans le 1er quart-temps, c'est un sacré boulet que l'OLB s'est accroché aux pieds d'entrée de jeu. "On les a trop respecté, on les regarde jouer" peste Germain Castano, le coach orléanais. Heureusement, à la faveur d'un Giovan Oniangue qui a pris feu dans le second quart-temps (4/4 à 3 points), Orléans était en tête à la pause (51-49). Un quart-temps trompeur car le public du palais des Sports a cru au réveil défensif de ses troupes, mais cela a été éphémère.

Défense passive et attaque trop peu collective

Dans l'analyse d'après-match, les 2 gros points noirs soulignés par Germain Castano et Giovan Oniangue sont les mêmes. Le 1er, et ce n'est pas la 1ère fois qu'il est pointé : un manque d'agressivité défensive. C'est assez hallucinant mais Strasbourg n'a pas eu un seul lancer-franc à tirer dans tout le match. "Je l'ai écrit en rouge, vous avez 16 fautes intelligentes à donner, sans que l'adversaire aille sur la ligne de lancer-franc, on ne progresse pas à ce niveau" se désole le coach orléanais. 

L'OLB n'a fait au total que 10 fautes et Strasbourg n'a même pas eu un lancer-franc à tirer - Radio France
L'OLB n'a fait au total que 10 fautes et Strasbourg n'a même pas eu un lancer-franc à tirer © Radio France - Johan Gand

La raquette adverse est l'un des terrains de jeu favoris des alsaciens, Germain Castano avait prévenu "coupez les trajectoires, attention à la raquette", bilan : Strasbourg a inscrit 62 points dans la peinture ce samedi. "Certains mecs se sont baladés et ça ce n'est pas possible" regrette l'entraîneur. Strasbourg termine avec 28 passes décisives.

62 points inscrit dans la raquette, Strasbourg s'est promené à l'intérieur - Radio France
62 points inscrit dans la raquette, Strasbourg s'est promené à l'intérieur © Radio France - Johan Gand

En attaque cette fois, le ballon n'a pas assez tourné et surtout en 2ème mi-temps. "J'avais parfois l'impression d'assister à un concours de dribbles" ironise Germain Castano. "Si on fait tourner le ballon, on peut poser problème à n'importe qui, c'est ce qui nous a manqué" constate Giovan Oniangue.

Il en faut plus pour battre Strasbourg

La sanction est donc logique et pourtant "Il y avait beaucoup mieux à faire ce soir" regrette Germain Castano. Et c'est vrai car malgré ces défauts, le match était assez serré jusqu'en fin de 3è quart-temps (61-70). Strasbourg n'a pas dominé la rencontre de la tête et des épaules, mais les manques orléanais, lui ont permis de passer l'obstacle sans encombre. "Quand vous jouez une équipe qui monte, car elle va beaucoup mieux qu'à un moment, il faut faire mieux que ça" analyse le coach de l'OLB. Il y a trop de défaillances individuelles, trop de duels perdus, pas assez de circulation de balle donc "c'était insuffisant pour battre Strasbourg" conclut Germain Castano.

Les stats du match

La feuille de statistiques - Aucun(e)
La feuille de statistiques - LNB

Les résultats et le classement de la Jeep Elite

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu