Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Jeep Élite - Playoffs : à l'Élan Béarnais, « on peut encore rêver » avant la belle à Nanterre

-
Par , France Bleu Béarn

L'Élan Béarnais tient tête à Nanterre dans son quart de finale des playoffs. Le match 3 décisif ce joue ce mardi soir à Nanterre (20h45), l'Élan y croit fort.

Donta Smith, décisif lors du match 2 va être attendu pour cette "belle"
Donta Smith, décisif lors du match 2 va être attendu pour cette "belle" © Maxppp - David Le Déodic

Nanterre, France

Après un match 1 raté et un match 2 mieux maîtrisé par l'Élan Béarnais face à Nanterre, les deux équipes ont rendez-vous ce mardi soir (20h45) pour le dernier match de cette série des quarts de finale. À la clé, une place en demi-finale pour affronter l'ASVEL ou Le Mans. L'assistant coach de l'Élan Béarnais Jimmy Vérove décrypte la dynamique des Vert et Blanc avant ce déplacement crucial.

France Bleu Béarn : Jimmy, l'Élan Béarnais est toujours en vie avant ce match 3, après un match 2 qui a rassuré...

Jimmy Vérove : C'est ça ! Disons que le match 1 ne reflétait pas du tout ce qu'on a pu faire dans la saison, c'était notre plus grosse défaite après avoir pourtant battu Nanterre deux fois en saison régulière... On a su réagir, et dans ces payoffs pas de point-average, donc finalement une défaite de 36 points ou d'un point, pas de grande différence. Sur le match 2, même s'il y a eu un rapproché, je n'ai pas eu la sensation que Nanterre pouvait nous battre. Attention, ça reste quand même une très grosse équipe, des joueurs aguerris. Mais on peut encore rêver.

L'équipe a compris l'intensité que réclament les playoffs ?

Ce n'est pas simple, on a une équipe partagée entre des très jeunes – aucune équipe en playoffs n'en a autant que nous, c'est tout à l'honneur de Laurent Vila – et des joueurs qui ont plus de 30 voire 32, 33, 34 ans... Avec l'enchaînement des matchs dans la deuxième partie de saison, ça commence à tirer sur les bonhommes. Alors disons qu'on a peut-être pris la claque qu'il fallait pour rebondir à nouveau, on a une équipe avec énormément de caractère, qui travaille très dur depuis de longs mois, et on n'a vraiment pas envie de s'arrêter là.

Il faut arrêter de dire « petit Nanterre » ! C'est une très grosse structure, Pascal Donnadieu je le connais bien, il va vous endormir, mais c'est un très gros compétiteur...                
— Jimmy Vérove

L'Élan, après une telle saison, pourrait avoir de la frustration si l'aventure s'arrêtait après ce match 3 ?

Si frustration il doit y avoir c'est d'avoir été très longtemps 2e, ce qui est complètement exceptionnel quand on voit le niveau du championnat tout en ayant été privé tour à tour de Keller, Pinero, Cavalière et Smith, parfois sans les remplacer, et de ne pas avoir pu rester dans le top 4. Sincèrement si on avait pas eu tous ces blessés importants, on aurait pu être dans les quatre premiers et jouer un match 3 à domicile, et ç'aurait pas été la même... On sait qu'on n'est pas la même équipe au Palais. À part cela, pas de frustration et au contraire beaucoup de fierté du parcours, avant de retrouver cette grosse équipe. Parce qu'il faut arrêter de dire « petit Nanterre » ! C'est une très grosse structure, Pascal Donnadieu je le connais bien, il va vous endormir, mais c'est un très gros compétiteur, dans un club qui a joué l'Europe, qui fait partie du top 4 français depuis longtemps. D'être là et de se battre avec eux je trouve ça super.

Le baromètre en playoffs c'est la défense, l'Élan a montré le pire et le meilleur sur les deux premiers matchs...

C'est une évidence, vous me parlez de défense, j'ai fait ça toute ma carrière... On dit toujours qu'une attaque fait gagner des matchs, et une défense des titres. Moi je préfère gagner des titres. Au premier match on a tendu la première joue, la deuxième, toute la tête et on en a pris plein partout ! Sur le match 2, on a vu la fierté du groupe pour réagir, la grosse réaction pour poser le cadre défensif face à Nanterre qui ne lâche jamais, qui est capable de prendre feu avec énormément de bons joueurs : Senglin bien évidemment mais aussi Johnson, on en parle jamais mais quel joueur... à côté Waters c'est un bébé ! (Nick Johnson est le pigiste médical de Dominic Waters, blessé depuis la mi-mars, NDLR) Ils ont aussi à l'intérieur deux types – Treadwell et Gamble – qui acceptent de venir mettre des pains, de se donner sur tous les rebonds, c'est ça aussi l'alchimie d'une équipe... Donc évidemment ça passera par la défense, et à chaque fois pour l'instant dans ces playoffs, l'équipe qui a le mieux défendu a gagné. 

Comment se préparent des matchs aussi rapprochés ? C'est peu d'entraînements, et beaucoup de récupération ?

C'est de l'analyse en temps réel, surveiller les performances individuelles pour apporter des ajustements via Laurent, le coach ou moi s'il veut que j'intervienne auprès d'un joueur. Et puis beaucoup de récupération, oui, tout le staff médical, les kinés sont à fond, il y a eu de la cryothérapie, on leur envoie des messages toutes les deux heures pour leur dire de bien s'hydrater... Finalement c'est plus de bien se parler qu'autre chose. Personnellement j'observe aussi tout ce que fait Nanterre, ce qu'ils changent ou rajoutent à chaque match, on le note tout de suite et ça permet de s'adapter très vite pour le match suivant. C'est de la stratégie en ciblant certains joueurs, j'ai aussi vu deux ou trois choses qu'ils ne faisaient plus depuis quatre matchs, sachant qu'on analyse les six derniers. On connait Nanterre aussi bien que nous-mêmes, et ça doit être pareil pour eux.

  - Maxppp
© Maxppp - Quentin Top

Le match 3 décisif Nanterre / Élan Béarnais, c'est ce mardi soir à partir de 20h15 pour l'avant-match sur France Bleu Béarn !

Choix de la station

France Bleu