Basket – Handball – Volley

Jeux Olympiques : Blandine Dancette privée de médaille

Par Léo Tescher, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 21 août 2016 à 10:34

Les 15 médaillées d'argent de l'équipe de France à Rio... Blandine Dancette est restée dans les tribunes.
Les 15 médaillées d'argent de l'équipe de France à Rio... Blandine Dancette est restée dans les tribunes. © Maxppp - Marijan Murat

La handballeuse originaire de Firminy n'a pas pu accéder au podium hier soir. La France battue 22 à 19 en finale du tournoi olympique de handball par la Russie est bien médaillée d'argent. Pas Blandine Dancette, blessée depuis les quarts de finale.

C'est l'information qui faisait le buzz hier soir après la défaite de l'équipe de France en finale du tournoi olympique de handball :

Et donc non, pas de médaille pour Blandine Dancette. Et pour cause, même si le règlement autorise deux changements dans le collectif au cours de la compétition, le nombre de médailles prévu ne change pas. Remplacée par Marie Prouvensier après sa blessure, l'appelouse n'est donc pas médaillée d'argent.

Son papa énervé

Pour son papa Pierrot Dancette « ce sont les mesquineries des Jeux Olympiques... Les règlements sont dépassés. Il faudrait plus veiller à respecter l'esprit sportif que des règlements tatillons que certains s'acharnent à appliquer, c'est ce qui m'énerve ». Le père de la handballeuse préfère retenir autre chose : « Elle m'a dit que leur équipe était beaucoup plus soudée que lorsqu'elles étaient à Londres. Et ça se ressent, leur parcours est fantastique. Elles se sont toutes aidées les unes les autres, pour bien faire, bien progresser et s'encourager au fil des jours. C'est ce qu'il faut retenir : cette solidarité, et cette joie qu'elles ont eu ». Pierrot qui n'oublie pas que le parcours de sa fille est passé par la Loire avant ces Jeux Olympiques 2016 : « Elle a eu des entraîneurs et des bénévoles autour d'elle qui étaient vraiment super ! Ce parcours olympique doit les encourager à poursuivre ».

Une joueuse hors-norme

Notamment au HBSA, le club de handball de Saint-Étienne-Andrézieux, le premier de Blandine Dancette. Son président se rappelle d'une joueuse hors-norme : « Quand elle est partie de chez nous, à l'âge de 18 ans, ça faisait déjà trois saisons qu'elle était surclassée en Nationale 2. Donc on savait qu'elle avait un fort potentiel... Les autres clubs s'en sont d'ailleurs vite rendu compte et ils sont venus la chercher (ndlr. Nîmes à l'époque en D1)».

À son retour des Jeux Olympiques, Blandine Dancette fera un passage éclair par la Loire. Rien n'est encore calé, et puis elle doit aussi vite soigner son genou avant d'aller s'installer à Chambray-lès-Tours, où elle entamera une nouvelle saison de Division 1. Sa dixième, a 28 ans. Le club du HBSA espère entre temps pouvoir l'accueillir en grande pompe.

Partager sur :