Basket – Handball – Volley DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

JO 2016 : le Catalan Ludovic Fabregas ne veut pas "se cacher derrière cette médaille d'argent"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon lundi 22 août 2016 à 11:54

Ludovic Fabregas, un Catalan en argent à Rio
Ludovic Fabregas, un Catalan en argent à Rio © Maxppp - Lukas Schulze

Les Experts n'ont pas décroché l'or à Rio. C'est la déception pour le jeune handballeur catalan Ludovic Fabregas qui a toutefois un bel avenir dans cette équipe... et sûrement beaucoup d'autres médailles d'or à venir.

Les handballeurs français ont de quoi être déçus : ils visaient le triplé olympique, ils ne récoltent finalement que l'argent. La défaite 28 à 26 en finale contre le Danemark est une grosse désillusion. Pendant cette compétition, un jeune s'est quand même sacrément révélé : Ludovic Fabregas.

À 20 ans, le Catalan, originaire de Banyuls-sur-Mer s'est fait une place dans cette équipe prestigieuse. En finale, il a encore obtenu pas mal de temps de jeu et a inscrit un but. Pour sa première distinction avec les Bleus, la déception restait quand même de mise : "On a tout donné, on avait préparé le match du mieux possible, les Danois nous ont poussés au bout de nos limites. C'était une équipe qui nous souriait beaucoup, on avait quand même tendance à les gagner, mais c'est vrai qu'aujourd'hui ils ont fait le match qu'il fallait pour gagner."

Ludovic Fabregas : "On ne va pas se cacher derrière cette médaille d'argent"

"À chaud c'est difficile, c'est une déception. On aura un peu de bonheur en regardant cette médaille, mais c'est vrai qu'on voulait vraiment l'or. On ne va pas se cacher derrière cette médaille d'argent. On a été soudés, on est sur la bonne voie et j'espère qu'au Mondial la bonne marche sera pour nous."

Pendant quinze jours, Ludovic Fabregas a bénéficié du soutien de sa famille dans les travées brésiliennes.

Son frère Alexandre est déçu mais fier : "Je suis quand même super fier du parcours de Ludo dans cette compétition. Il a d'abord appris sur le banc en tant que remplaçant et puis au fur et à mesure des matchs, le staff lui a fait confiance. Je pense qu'il a fait du bon boulot. Le Danemark a été meilleur que nous, mais, je suis vraiment très fier de son parcours et j'espère que ça va lui servir dans sa vie de sportif et sa vie d'homme et qu'il pourra attaquer en janvier le Mondial en France de la plus belle des manières et être champion du monde avec la France."

Alexandre Fabregas :"Je suis super fier de Ludo"

Désormais, tous les petits handballeurs de Banyuls-sur-Mer attendent de revoir Ludovic Fabregas et sa médaille d'argent. Le sportif reviendra dans les prochains jours dans les Pyrénées-Orientales avant de repartir à Montpellier pour une nouvelle saison.