Basket – Handball – Volley

JS Cherbourg handball : la coupe de la Ligue pour rebondir

Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin mercredi 14 septembre 2016 à 7:30

Williams Manebard et la JS Cherbourg tenteront de faire tomber Billère à domicile, comme la saison passée.
Williams Manebard et la JS Cherbourg tenteront de faire tomber Billère à domicile, comme la saison passée. © Radio France - Gilbert Guerrand

Après une entame de championnat de Pro Ligue à domicile conclut vendredi dernier par un match nul face à Besançon, la JS Cherbourg handball compte sur le premier tour de la coupe de la Ligue face à Billère pour réagir et oublier ce faux pas.

Il y avait de la déception vendredi soir salle Chantereyne. Tenus en échec 26 partout, les Mauves de la JS Cherbourg savaient qu'ils venaient de laisser filer un point à domicile. Or, cette année plus encore que la saison passée, il ne faudra pas gaspiller de points en route pour bien figurer à la fin du championnat de deuxième division. De l'avis de tous, Besançon a bien joué. Mais Cherbourg a aussi, par moment, balbutié son handball. Défense centrale pas assez agressive, trop de buts encaissés et quelques maladresses en attaque expliquent ce résultat insatisfaisant qui met déjà les Mauves sous pression avant de recevoir le 23 septembre,  Istres, formation victorieuse vendredi de Chartres, l'un des ogres annoncés du championnat.

Jouer à Billère, ça n'est pas un cadeau

Mais les Cherbourgeois ne resteront pas quinze jours à ressasser leur contre-performance. Dès samedi, ils ont du se concentrer sur un autre objectif : la coupe de la Ligue. La JS Cherbourg entre dans la compétition ce mercredi, en 32e de finale, face à Billère. "On a pas eu de chance au tirage". Sébastien Leriche, l'entraîneur des Mauves se serait bien passé de ce long déplacement en Béarn en pleine semaine qui oblige à partir en car dès la veille et à revoir le plan d'entrainement de l'équipe. Et puis aller jouer à Billère, ça n'est pas un cadeau. "Billère, c'est dur! Avec eux, j'ai coutume de dire,  tape avant d'être tapé", plaisante  Williams Manebard, l'ailier gauche de la JSC, ancien joueur du club béarnais. "C'est une équipe solide, rugueuse, parfois limite; elle évoluera devant son public. On va souffrir", prévient Sébastien Leriche avant d'ajouter :"on y va pas pour prendre le soleil. Si on est sérieux et appliqué, on peut s'imposer". Et ça vaut le coup. Une victoire qualifierait les Mauves en 16e de finale, avec une forte chance de retrouver une équipe de première division (Star Ligue) à domicile.

Boubaiou de retour

Une victoire permettrait aussi de lancer la saison des Mauves. Par rapport à vendredi dernier, ils auront l'avantage de retrouver Malik Boubaiou dans la défense. Le géant Cherbourgeois suspendu contre Besançon avait manqué à ses coéquipiers. Reste que les favoris seront Béarnais et qu'une nouvelle défaite qui n'aurait sur le papier rien de scandaleux pourrait déjà jouer sur le moral des troupes.