Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Handball féminin : la saison 2020-2021 de l'ESBF

L'ESBF se rate à domicile juste avant les playoffs de la D1 de handball féminin

-
Par , France Bleu Besançon

Le sans faute à domicile est terminé cette saison pour l'ESBF. Défaite (27-31) contre Chambray-Touraine ce dimanche, lors de son dernier match en retard avant les playoffs de D1/LBE. Les handballeuses de Besançon restent 6e à l'issue de la première phase du championnat, mais pas si loin du podium.

Chloé Valentini, l'ailière gauche de Besançon (ESBF) et de l'équipe de France de handball en février 2021
Chloé Valentini, l'ailière gauche de Besançon (ESBF) et de l'équipe de France de handball en février 2021 - Yoan Jeudy / Sosuite photographie

Il y avait, aussi, de la revanche dans l'air ce dimanche soir au Palais des Sports de Besançon. Huit jours après son élimination (33-27) de la Coupe de France dans la salle de Chambray-Touraine, l'ESBF retrouvait le coriace 8e de la D1/LBE pour son dernier match en retard avant le début des playoffs ! 

Des handballeuses bisontines triplement motivées, donc, : en s'imposant, elles enchaineraient aussi une 6e victoire en autant de matchs à domicile cette saison et rejoindraient, du même coup, Nantes à la 3e place du classement à l'issue de la première phase du championnat. De quoi entamer, pleines de confiance et dans une position préférentielle, ces fameux playoffs (à partir de la fin février) qualificatifs à la prochaine saison de Coupe d'Europe.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Malheureusement, la vérité du terrain a été tout autre. L'ESBF s'est même, logiquement, inclinée : 27-31, score final...

Défense trop poreuse, une fois n'est pas coutume, et inefficacité offensive

Cette toute première défaite à la maison cette saison s'est dessinée d'entrée (0-2, 3' / 5-8, 10') et s'est confirmée tout au long de l'heure de jeu (10-15, 22' / 15-20, mi-temps / 20-25, 47' / 25-28, 56'), malgré quelques soubresauts (9-9, 14' / 19-21, 36' / 27-28, 57') de Chloé Valentini (6/8 au tir) et ses copines. Les Bisontines n'ont, par exemple, mené au score qu'à une seule reprise : en milieu de première période (10-9, 15')...

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et sans enlever au mérite et au talent des Chambraysiennes, ce match raté de l'ESBF s'explique surtout par sa défense, une fois n'est pas coutume, clairement moins compacte et intransigeante : "20 buts encaissés en première mi-temps, à domicile, j'ai pas souvenir d'avoir déjà connu ça et c'est du coup impossible ou presque de gagner un match comme ça", déplore amèrement la coach en chef, Raphaëlle Tervel. Et ajoutez-y, ce dimanche soir, une efficacité offensive tout juste moyenne (55% d'adresse au tir : 27 réussis sur 49 tentés, dont 10 arrêts de l'explosive gardienne adverse, Andréa Novellan)... Logique défaite, donc, au final.

Quelques jours de vacances nécessaires pour bien recharger les batteries avant des playoffs très ouverts

Au lieu de pouvoir partager la 3e place du classement avec les Nantaises, les Bisontines restent ainsi à la 6e place du classement (8 victoires, 5 défaites) avant d'attaquer -avec tous les points acquis par chacune des équipes durant la première phase du championnat- les 9 matchs de playoffs programmés pour les 8 qualifiés (du 27 février au 23 mai prochains). Malgré tout, l'ESBF n'est pour l'instant qu'à 2 points du podium ! Et même... Chambray-Touraine, désormais 7e, ne compte que 3 points de retard sur l'actuel 3e. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Autrement dit, pas de moins de 5 équipes très proches pour tenter de décrocher les 3 autres places (de la 3e à la 5e) qualificatives à l'Europe : les deux premières -pour la Ligue des Champions- semblant encore dévolues aux armadas de Metz et Brest...

Les quatre jours de "vacances" accordés dans la foulée de cette défaite dominicale ne seront ainsi pas de trop pour recharger les batteries bisontines. L'ESBF vient de jouer 10 matchs en un mois et demi seulement (dont 3 de retard "Covid" et 3 de Coupe de France) et "c'est vrai qu'on commence à pas mal ressentir la fatigue et le besoin de souffler, physiquement et mentalement", confie notamment l'ailière gauche Chloé Valentini

"Parce que nous sommes vraiment très motivées de décrocher une qualification européenne et de _boucler en beauté notre fin de cycle d'équipe_", rappelle la récente vice championne d'Europe 2020 avec les Bleues et future ex Bisontine (en partance pour Metz en juin 2021) comme 5 autres joueuses de l'effectif actuel de l'ESBF, sans oublier l'ensemble du staff technique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess