Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Euro de volley-ball offre une belle vitrine à ce sport marginal en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

En Sarthe, ils sont à peine un millier à pratiquer le volley-ball dans l'un des douze clubs du département. Mais l'Euro, qui se déroule en partie en France, ainsi que le joli parcours des Bleus retransmis à la télévision (L'Equipe TV), donnent une belle visibilité à leur sport.

Entraînement du CSSG volley Le Mans au gymnase Pierre de Coubertin
Entraînement du CSSG volley Le Mans au gymnase Pierre de Coubertin © Radio France - Ruddy Guilmin

L'Euro se déroule aussi en Slovénie, en Belgique et aux Pays-Bas, mais c'est la première fois que la France accueille ue compétition internationale de volley est organisée en France depuis le mondial 1986. Et en plus ça se passe bien pour l'équipe de France, qui affronte ce vendredi soir la Serbie en demi-finale de "son" Euro, à Paris. Un parcours formidable, retransmis à la télé sur L'Equipe TV. Et dont Cynderella ne perd pas une miette. Âgée de 22 ans, cette joueuse de l'équipe féminine de niveau départemental du CSSG en profite également pour partager sa passion : "On invite les amis à venir regarder les matchs à la maison, ça permet de leur faire découvrir. Beaucoup de gens pensent que ce n'est pas un vrai sport car ça ne court pas, il n'y a pas de contact... Alors on leur dit de venir voir un match de l'équipe de France pour se faire une idée !"

Beaucoup de gens pensent que ce n'est pas un vrai sport...  

Ces dernières années, ce club du Mans, le plus gros du département, est passé de 150 à 170 licenciés. Et pour Mathieu, 17 ans, qui évolue avec l'équipe première en pré-national, c'est en partie lié aux résultats des Bleus, sacrés champions d'Europe en 2015 et vainqueurs de la ligue mondiale 2015 et 2017. Mais aussi à une médiatisation grandissante : "Je me souviens qu'en 2016, on a vu des jeunes arriver parce qu'ils avaient regardé la ligue mondiale à la télé. Ça donne un coup de pouce, c'est sûr." 

Mardi soir, au plus fort de la soirée, le quart de finale France-Italie a rassemblé un million trois-cent mille téléspectateurs devant l'Equipe TV. De quoi attirer du monde sur les terrains ? "C'est peut-être un peu tard pour cette année car les jeunes sont pour la plupart déjà inscrits dans un club de sport ou un autre", estime le président du CSSG volley Le Mans, Emmanuel Corvaisier, pour qui il faudrait surtout pérenniser cette médiatisation : "Devant le succès du volley à la télé, je souhaiterais que l'Equipe TV puisse retransmettre toute l'année les matchs des championnats de pro A, masculin et féminin pour que les jeunes s'habituent à en voir et que ça leur donne envie d'essayer." En attendant, les volleyeurs peuvent quand même espérer, peut-être, un petit effet "Euro" en cas de sacre de l'équipe de France.

  • Sarthe
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu