Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Pro A - L'heure de la reprise pour des basketteurs strasbourgeois revanchards

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Après une saison dernière décevante (à l'exception de la victoire à la Leaders Cup), la SIG espère faire vibrer à nouveau le public du Rhénus en Jeep Elite et en Ligue des Champions. Avec un effectif rajeuni et au fort accent anglophone.

L'ailier français Damien Inglis vise "un top 4 minimum" avec la SIG
L'ailier français Damien Inglis vise "un top 4 minimum" avec la SIG © Maxppp -

Strasbourg, France

Grant, Travis, Cooks, Scrubb, York, Dallo, Inglis. Ces noms ne vous disent sans doute pour la plupart rien, à moins d'être un amateur averti de basket, mais ces joueurs sont censés incarner le renouveau de la SIG, après une saison passée décevante avec une sixième place en Jeep Elite et une élimination dès les quarts de finale des play-offs (avec tout de même une victoire à la Leaders Cup en février). Le club de basket strasbourgeois a donc largement remanié son effectif : sept joueurs sont arrivés et quatre seulement restés au club (Beyhurst, Traoré, Serron et Nzeulie, opéré et out encore plusieurs mois). 

La SIG a pris un fort accent anglophone et l'effectif est plus jeune surtout que la saison passée, avec 26 ans de moyenne d'âge. Ces jeunes joueurs, qui ont tout de même déjà pas mal bourlingué, seront encadrés par l'expérimenté pivot Ali Traoré, 34 ans, détendu à l'heure du premier entraînement de la saison ce mardi à la Rotonde à Strasbourg : "C'est ma 16ème saison, ça commence à en faire des kilomètres au compteur. Mais j'ai faim d'attaquer cette saison avec un groupe motivé qui a envie de faire des grandes choses. Pour le coup, on a un groupe vraiment rajeuni. Mais c'est bien, ça rajeunit l'esprit aussi, car il va falloir leur courir derrière à tous ces mecs-là".

Objectif Top 4 

De l'entraîneur au président en passant par les joueurs, tout le monde a envie de se racheter à la SIG. "On est tous revanchards, c'est un défi pour tout le monde, affirme l'ailier Damien Inglis de retour au club. On est tous conscients de la mauvaise saison passée. On a à coeur de faire une bonne année et de mettre un peu de piment au Rhénus. C'est top 4 minimum et on aimerait gagner un titre". L'ASVEL, championne en titre, et Monaco font une nouvelle fois figure de favoris pour cette édition de la Jeep Elite, devant un paquet d'outsiders, parmi lesquels la SIG.

Une préparation tronquée

Mais la préparation sera une nouvelle fois compliquée pour les Strasbourgeois, car deux joueurs, le Canadien Thomas Scrubb et l'Australien Xavier Cooks (le meneur Travis Trice est lui aussi absent pour le moment, car il sert de partenaire d'entraînement à la sélection américaine) et l'entraîneur Vincent Collet, sélectionneur des Bleus, participent aux mondiaux en Chine. Ils seront donc absents jusqu'à mi-septembre et ne reviendront qu'à une semaine de la reprise du championnat (premier déplacement à Bourg-en-Bresse le 21 septembre). 

La SIG disputera aussi à nouveau la Ligue des Champions, en espérant cette fois passer la phase de poules.