Basket – Handball – Volley

L'OLB espère renouer avec la victoire face à l'ESSM Le Portel

Par Benjamin Glaise, France Bleu Orléans vendredi 11 novembre 2016 à 18:14

Le week-end dernier, David Michineau et Hyères-Toulon ont infligé à l'OLB sa première défaite de la saison à domicile
Le week-end dernier, David Michineau et Hyères-Toulon ont infligé à l'OLB sa première défaite de la saison à domicile © Maxppp - Christelle Besseyre

Après avoir concédé sa première défaite de la saison à domicile face à Hyères-Toulon, l'Orléans Loiret Basket espère se relancer face à un autre promu, Le Portel. Les Orléanais, lanterne rouge de Pro A, pourront compter ce samedi soir sur le soutien de leur public et leurs deux nouvelles recrues.

C'est un match important qui s'annonce ce samedi soir pour l'OLB. Scotchés à la dernière place du classement, les Orléanais reçoivent Le Portel pour le compte de la 8ème journée de Pro A. Un match de bas de classement entre le dernier et l'avant dernier du championnat. Les deux équipes partagent le même bilan (2 victoires en 7 matches) mais Le Portel possède un meilleur goal-average. Une victoire ferait le plus grand bien à l'OLB. Elle éviterait aux Orléanais de se faire distancer au classement. Surtout que l'équipe se déplacera ensuite à deux reprises sur les parquets de Gravelines-Dunkerque et du Paris Levallois.

"Quand il nous manque la moitié du 5 majeur, c’est normal que ça nous fragilise." - Pierre Vincent, entraineur de l'OLB

Pour l'entraineur Pierre Vincent, dans un championnat qui s'annonce serré, cette rencontre compte tout autant que les prochaines : "Ce n’est pas un match capital, c’est un match important comme les autres. On a laissé passer une rencontre avec 3 joueurs du 5 majeur out [face à Hyères-Toulon]. On a du se priver totalement de deux joueurs et Kyle McAlarney ne peut pas s’entrainer depuis quinze jours - trois semaines. Il ne fait que les matches car il ressent des douleurs importantes. Les autres équipes auront aussi des moments difficiles donc à nous de passer ces moments-là au mieux. On était plutôt très bien dans le jeu donc ça nous a fragilisés. Mais quand il nous manque la moitié du 5 majeur, c’est normal que ça nous fragilise." Les blessures du meneur Antoine Eito (fracture du pied) et du pivot Abdel Sylla (fracture de la main), indisponibles respectivement deux et un mois, tombent mal. Elles interviennent dans une période où l'OLB reçoit coup sur coup les deux promus.

Cette semaine, le club a recruté deux joueurs expérimentés pour pallier aux absences des deux joueurs blessés. Le pivot Georgi Joseph et le meneur Carlos Cabezas ont signé coup sur coup à l'OLB. Une bonne nouvelle pour Pierre Vincent qui rappelle que l'équipe n'a jamais été au complet depuis le début de la saison. "C'est bien d'avoir de nouveaux joueurs, maintenant il va falloir les intégrer et ça prend du temps" explique le coach orléanais.

"Je dois apprendre les systèmes de jeu très rapidement." - Carlos Cabezas, joker médical de l'OLB au poste de meneur

Un meneur espagnol au CV impressionnant

La recrue Carlos Cabezas lors du titre de champion d'Europe obtenu avec l'ESpagne en 2009  - Maxppp
La recrue Carlos Cabezas lors du titre de champion d'Europe obtenu avec l'ESpagne en 2009 © Maxppp - JuanJo Martin

Le meneur espagnol Carlos Cabezas arrive avec un CV impressionnant. Champion du monde en 2006 et champion d'Europe en 2009 en sélection, le joueur de 35 ans a par ailleurs joué en club 161 matches d'Euroleague pour plus de 1 100 points inscrits dans la reine des compétitions européennes. Basketteur expérimenté qui a passé 17 saisons en Espagne, il connait sa deuxième expérience en dehors de son pays après un passage d'un an au Khimki Moscou. Cette saison, il a disputé 5 rencontres avec Fuenlabrada en Liga ACB (1ère division espagnole) où il a joué en moyenne 19 minutes pour 10 points inscrits. Mais il a mis un terme à son contrat à cause d'un "mauvais feeling avec l'entraineur" explique-t-il. Arrivé mercredi, Carlos Cabezas s'est rapidement attelé à apprendre les systèmes orléanais : "Ça se bouscule pas mal dans ma tête mais j’ai l’avantage d’avoir de l’expérience. J’ai beaucoup discuté avec le coach, il parle un peu espagnol donc ça m’a aidé. Ce qui est sûr c’est que je dois apprendre les systèmes de jeu très rapidement." En tant que meneur et dépositaire du jeu, c'est donc une formation express que Carlos Cabezas a débuté cette semaine.

Georgi Joseph de retour à Orléans

La saison dernière, Georgi Joseph a joué jusqu'en mars avec Bourg-en-Bresse. Il y a remporté la Leaders Cup de Pro B. - Maxppp
La saison dernière, Georgi Joseph a joué jusqu'en mars avec Bourg-en-Bresse. Il y a remporté la Leaders Cup de Pro B. © Maxppp - Laurent Thevenot

L'autre recrue connait, elle, bien l'OLB. Georgi Joseph y a passé une saison en 2011-2012 - le club avait alors atteint les demi-finales des play-offs de Pro A. Le pivot franco-haïtien retrouve aussi Pierre Vincent qui l'avait coaché à l'ASVEL pendant deux ans et demi. Après avoir quitté Bourg-en-Bresse fin mars, Georgi Joseph a continué de s'entrainer avec Tours puis avec d'autres joueurs sans contrat à la Hoops Factory, un complexe dédié au basket situé à Aubervilliers. "On cherchait un joueur capable de nous aider défensivement et au rebond, et Georgi avait le profil" détaille Pierre Vincent. Dans un secteur de jeu où l'OLB connait des difficultés, Georgi Joseph devrait pouvoir apporter sa puissance et son sens du rebond. Mieux armé que face à Hyères-Toulon, l'OLB compte bien se relancer dès ce samedi soir face au Portel.