Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'OLB relève la tête et étrille Limoges à Beaublanc avant de rejoindre la Pro B

-
Par , France Bleu Orléans
Orléans, France

Pour son dernier match en Pro A avant de descendre en Pro B, Orléans a effectué son plus beau match de la saison à Beaublanc ce mardi soir. Une victoire 101 à 81 avec, pour l'OLB qui finit sur une note positive. Attention, une surprise en fin d'article...

Le capitaine Kyle McAlarney n'a pas eu besoin cette fois-ci de forcer son talent puisque tous les joueurs ont répondu présent au rendez-vous limougeaud
Le capitaine Kyle McAlarney n'a pas eu besoin cette fois-ci de forcer son talent puisque tous les joueurs ont répondu présent au rendez-vous limougeaud © Maxppp - ERIC MALOT

Une démonstration de toute l'équipe orléanaise à Beaublanc

L'OLB a fait honneur au maillot en cette 34e journée du championnat de France de Pro A de basket. Dans un match sans enjeu (Limoges étant déjà hors course pour les playoffs), les joueurs orléanais ont joué relâché et pris du plaisir sans doute comme jamais cette saison. Ils auront été menés 7 minutes, les 7 premières (9-2 à la 3e), puis, après une remontée express et un chassé croisé très bref, les hommes de Thomas Drouot ont pris la mène pour ne jamais la relâcher. + 11 à la mi-temps (36-47), + 17 à la fin du 3e quart-temps puis + 20 finalement au buzzer, le dernier en Pro A pour l'Orléans Loiret Basket avant au moins 1 an car l'an prochain, les Orléanais joueront des coudes en Pro B pour remonter au plus vite dans l'élite du basket français.

Opposés à un CSP Limoges qui aura opposé une bien faible résistance avec une flopée de tirs faciles ratés et une collection de ballons perdus et interceptés, les joueurs de l'OLB n'en ont pas moins fait un grand match. Une rencontre de tous les records pour Orléans : plus gros écarts cette saison (+20), plus grand nombre de points inscrits (101) et meilleure évaluation collective de l'équipe cette année (135). A ce niveau, c'est tout simplement la 6e meilleure performance collective dans un match de Pro A, tout club confondu cette saison.

Des supporters limougeauds... qui changent de camp !

Et dans cette démonstration orléanaise, les joueurs de l'OLB ont eu un soutien de poids puisque dans les tribunes, le président des Magic Sup n'était pas le seul à encourager son équipe. L'ensemble des supporters limougeauds ont pris fait et cause pour l'Orléans Loiret Basket dès la fin de la 1ère période. Sifflant copieusement leurs joueurs, qui vivent eux aussi une saison décidément très éloignée des objectifs annoncés en début de saison, et applaudissant les actions et paniers de l'OLB.

On l'a fait pour le coach, pour nous - Luc Loubaki, jeune arrière de l'OLB

Etrange fin d'année pour Orléans, après une saison de toutes les galères, cette victoire a redonné aux joueurs et au staff le sourire même si ce sourire avait un goût amer à cause de la relégation. Mais l’image de cette soirée, c'est peut-être les joueurs de l’OLB rassemblés à la fin du match dans le rond central, la mine sérieuse… Une dernière fois unis, avant de voir les premiers démonstrations de joie timides, Marcellus Sommerville qui blague avec Nemanja Milosevic, notamment. Dans les vestiaires ensuite, l’ambiance c’était : "Des sourires et un soulagement aussi" pour Luc Loubaki. Le jeune international (moins de 20 ans) tricolore, partagé, comme toute l’équipe, entre la joie de la victoire et la déception de la relégation : "L'objectif était de finir sur une bonne note. On l'a fait pour le coach, pour nous, parce qu'après la saison qu'on a eu, on voulait vraiment prendre du plaisir, s'amuser et puis surtout profiter des derniers moments qu'on va passer ensemble."

Faudra se regarder dans la glace et voir ce qu'on peut faire de mieux pour les années à venir - Abdel Sylla, pivot de l'OLB

Un moindre mal à l'heure où l'OLB bascule en Pro B. Pour le pivot seychellois Abdel Sylla, la saison restera "incroyable..." Incroyable au sens d’impensable, d’inimaginable : "Il y a beaucoup de chose qui se sont passés cette saison. Je pense que dans le monde du basket ça serait compliqué d'avoir une autre situation comme ça. Après ça fait grandir. On apprend et on avance. Tout le monde va sortir avec un peu plus d'expérience après une année comme ça. Faudra se regarder dans la glace et voir ce qu'on peut faire de mieux pour les années à venir."

On va finir par se souhaite tous bonne chance - Luc Loubaki

Mais hier soir avant de prendre le bus, l’heure était aux derniers moments de partage pour Luc Loubaki : "Le trajet à Orléans va pouvoir bien se passer. On a encore quelques moments à profiter ensemble. Puis chacun continuera son chemin de son côté. On a beaucoup de choses à se dire. On va se rappeler des bons et des mauvais moments de cette saison. Et on va finir par se souhaite tous bonne chance." Un dernier moment ensemble, avant de faire le bilan… Et il faudra le faire très rapidement pour que l'OLB remonte au plus vite en Pro A.

La surprise Cedrick Banks, prêt à venir aider le club, si l'on fait appel à lui

La surprise pour les supporters hier soir, c'était aussi notre invité de luxe, en direct de Chicago, l'une des légendes de l'OLB : Cedrick Banks. Il était avec nous à la mi-temps et il a fait une annonce pour le moins imprévue. A la question, "Quand reviendra-t-il à Orléans ?", posée par notre journaliste du soir Jean-Noël Prets (président des Magic Sup), l'ancien arrière américain de l'OLB, l'homme de la finale du championnat de France, de la campagne en Euroleague et de la coupe de France, a répondu avec simplicité : "Bien sûr que je viendrai. Je reviendrai à Orléans s'ils m'autorisent à venir. S'ils me demandent, je reviendrai. Je suis ok pour Orléans." L'ex star de l'OLB l'assure, à 35 ans, il a gardé la forme. Deux ans après avoir quitté la Pro A et être retourné en Amérique pour des motifs personnels, Cedrick Banks entraîne,... et s'entraîne : "Je coach actuellement une équipe lycéenne aux Etats-Unis. Je m'entraîne trois fois par semaine, je prends des tirs, et j'attends." On l'aura compris, l'arrière américain fait un appel du pied aux dirigeants de l'OLB pour la saison à venir. Les prochaines semaines nous diront si cet appel est entendu.

Cedrick Banks est clair, il est prêt à venir apporter son aide si l'OLB fait appel à lui la saison prochaine en Pro B

2 ans après avoir quitté la Pro A (Cholet), Cedrick Banks (35 ans) se dit prêt à relever le défi d'un retour en Pro B avec l'OLB, de quoi ravir les fans !
2 ans après avoir quitté la Pro A (Cholet), Cedrick Banks (35 ans) se dit prêt à relever le défi d'un retour en Pro B avec l'OLB, de quoi ravir les fans ! - Orléans Loiret Basket

Merci à tous d'avoir suivi la saison de l'OLB sur France Bleu Orléans !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess