Basket – Handball – Volley

Des dirigeants de la LNB demandent au président du Limoges CSP de quitter le basket français

Par Henrique Vieira Campos, France Bleu Limousin jeudi 31 mars 2016 à 19:48

Frédéric Forte dans la ligne de mire de la Ligue de Basket
Frédéric Forte dans la ligne de mire de la Ligue de Basket © Maxppp - JOUHANNAUD Thomas

Dans un courrier adressé au président de la Fédération, plusieurs dirigeants de la ligue réagissent aux critiques émises par Frédéric Forte sur le basket Français... Ils réclament des sanctions, voire des poursuites judiciaires et demandent à la fédération de le suspendre de ses mandats

Au bas de cette lettre de la ligue figurent les signatures des présidents de Boulazac, de Strasbourg, de l'Asvel, de Gravelines ou encore de Cholet. "Nous ne le considérons plus comme étant dignes d'être un de nos pairs", écrivent-ils, avant d'inviter Frédéric Forte à "quitter le basket français".

En cause, la lettre ouverte publiée la semaine dernière par le président du CSP où il faisait état de ses réflexions et de ses critiques sur la gouvernance du basket en France, et du sport professionnel en général.

Des critiques qui n'ont pas plu à en croire la violence de la réponse du Comité Directeur de la Ligue, qui annonce saisir la Commission Juridique et de Discipline et qui conseille à la Fédération de suspendre Frédéric Forte de ses responsabilités fédérales...

Et ça ne s'arrête pas là: Dans son courrier le Comité Directeur de la Ligue estime que Frédéric Forte cherche à détourner l'attention de ses difficultés, porte préjudice à son propre club... et juge que le président du CSP a proféré des allégations "manifestement diffamatoires", raison pour laquelle la Ligue se réserve "la possibilité de saisir la justice" le moment venu.

La lettre du Comité Directeur de la Ligue Nationale de Basket - Aucun(e)
La lettre du Comité Directeur de la Ligue Nationale de Basket - Henrique Vieira Campos

Sur les réseaux sociaux ce jeudi soir, la Ligue Nationale de Basket précise qu'elle n'est pas à l'origine de ce courrier, signé par huit membres du Comité Directeur de la Ligue, qui est composé de 17 personnes.