Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

La nouvelle vie de Pape-Philippe Amagou, un mois après sa retraite du MSB

lundi 8 octobre 2018 à 5:41 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

L'ancien capitaine du Mans Sarthe Basket, Pape-Philippe Amagou a annoncé début septembre prendre sa retraite. A 33 ans, l'ex basketteur change radicalement de voie et se dirige vers le monde de la finance et de entrepreneuriat.

Tout jeune retraité du MSB, l'ancien capitaine Pape-Philippe Amagou est en stage dans une entreprise de conseil du CAC 40.
Tout jeune retraité du MSB, l'ancien capitaine Pape-Philippe Amagou est en stage dans une entreprise de conseil du CAC 40. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Mans, France

Du parquet d'Antarès, aux couloirs couverts de moquette d'une tour de La Défense, il y a un pas de géant que Pape-Philippe Amagou a décidé de franchir. A 33 ans, l'ancien capitaine du MSB, a pris sa retraite sportive, suite à une blessure au dos qui a du mal à guérir. 

Depuis un mois, il est en stage dans un grand cabinet de conseil, Capgemini, une entreprise côté au CAC 40. Cette période en entreprise est nécessaire pour l’obtention de son master en finance, dont il suit les cours à l'Edhec, une école de commerce parisienne. Deux univers très différents mais qui se retrouvent sur certains points. "L'analogie est simple", assure le jeune retraité. "La concurrence. Il y a plusieurs consultants : nous sommes tous dans la même entreprise mais il faut savoir tirer son épingle du jeu. Il faut savoir jouer sa carte personnelle, tout en restant collectif."

C'est vraiment stimulant sur le plan intellectuel"

Cette transition, du monde sportif au monde de l'entreprise, l'ex-basketteur la prépare depuis 2015 et son passage au CSP Limoges. Il reprend ses études, passe son bachelor (bac+3). Sa blessure a juste accéléré sa reconversion. "Pendant 16 ans, j'ai vécu de ma passion, mais quelque part, aujourd'hui, je me sens très chanceux de travailler pour ce genre d'entreprises. Tous les jours, c'est vraiment stimulant sur le plan intellectuel, j'apprends des choses. Je suis plutôt gâté par ces deux métiers, espérons que cela dure !", explique Pape-Philippe Amagou. 

Une vie loin des terrains

Sa nouvelle vie, rangée des parquets, est rythmée par les allers-retours quotidiens entre Paris, où il travaille et son domicile, au Mans, où il réside avec sa femme et ses enfants. En parallèle de son stage, il continue à potasser ses cours et gère, avec son ami Alain Koffi, un magasin de produits multimédias. "J'ai souvent beaucoup d'idées en même temps, j'ai envie de me diversifier, d'apprendre et de réaliser beaucoup de choses, détaille-t-il. J'ai toujours eu envie d'avoir des pieds dans différents secteurs."

Pour l'instant, pas question d'évoquer un retour dans le monde du Basket pour l'ancien capitaine, quatre fois champion de France, dont à deux reprises avec le Mans Sarthe Basket. Mais il ne ferme pas la porte. "Si cela se trouve, je reviendrais à l'avenir vers le Basket, ce qui est sûr c'est que j'en ai pas fini avec ce sport." Pourquoi pas à travers le métier d'agent.

Pape-Philippe Amagou laissera sa marque à Antarès. Le club a accroché son maillot en hommage à celui qui a remporté deux titres de champion de France avec les Tangos.  - Radio France
Pape-Philippe Amagou laissera sa marque à Antarès. Le club a accroché son maillot en hommage à celui qui a remporté deux titres de champion de France avec les Tangos. © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ce qui est sûr, c'est que Pape-Philippe Amagou marquera pendant longtemps le MSB par son passage. Son maillot orange, siglé du numéro 17, est suspendu dans la salle d'Antarès. Un numéro qui ne sera plus donné à aucun joueur du club.