Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le club de basket de Strasbourg va réduire sa masse salariale de 30%

Le club de basket de Strasbourg dans le flou. La SIG attend les nouvelles annonces du gouvernement fin juin pour préparer la saison prochaine. Après la crise du Covid, son président annonce une grosse baisse de budget.

Le meneur strasbourgeois Travis Trice lors du match contre l'ASVEL au Rhénus à Strasbourg.
Le meneur strasbourgeois Travis Trice lors du match contre l'ASVEL au Rhénus à Strasbourg. © AFP - ELYXANDRO CEGARRA / NurPhoto

Les clubs sportifs souffrent énormément de la crise du coronavirus, à l'instar de la SIG, le club de basket Strasbourgeois. Faute de public, la SIG ne va pas toucher le moindre centime de chiffre d'affaires entre fin février et fin septembre. "C'est une situation inédite", commente le président du club Martial Bellon."Les pertes sont très importantes, mais mon inquiétude porte surtout sur la saison suivante, nous ne savons pas quand nous pourrons prendre". 

Martial Bellon attend avec impatience la fin juin et l'étape 3 du confinement qui devrait être annoncée par le gouvernement. "Nous naviguons à vue. Il faut préparer une équipe pour la saison prochaine, mais nous ne savons dans quelles conditions". 

On ne sait pas comment les entreprises vont pouvoir nous accompagner

Depuis plusieurs années, le club de basket Strasbourg-Illkirch-Graffenstaden a cherché à être moins dépendant des aides publiques. Les subventions des collectivités territoriales représentent 23% du budget, alors que les partenaires privés sont pour la moitié de ce même budget (5% les droits télés, 20% la billeterie). Cette structure est aujourd'hui en péril, tant les entreprises sont en difficulté. "On ne sait pas comment les entreprises vont pouvoir nous accompagner", s'inquiète Martial Bellon. A Strasbourg, le Racing vient de perdre l'un de ses sponsors maillot, CroisiEurope, le numéro un du tourisme fluvial en Europe. A la SIG, les réunions avec les partenaires privés débuteront à partir de la mi-juin. 

La SIG va de toute façon réduire drastiquement son budget. Il devrait passer de 7,5 millions d'euros à environ 5,5 à 6 millions d'euros. La masse salariale surtout va en pâtir : de l'ordre de moins 30%

Choix de la station

À venir dansDanssecondess