Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : le comité de Savoie de basket prévoit une baisse de 10% des licenciés

Par

Le basket est particulièrement concerné par les règles sanitaires strictes du déconfinement, en raison notamment de la manipulation du ballon de mains en mains. Le président du comité de Savoie Michel Cagnon n'envisage pas de reprise avant septembre et prévoit une baisse de 10% des licenciés.

Entrainement de basket (illustration) Entrainement de basket (illustration)
Entrainement de basket (illustration) © Maxppp - Maxime Jegat

Comme le handball ou le rugby, le basket fait partie des sports durement impactés par les règles strictes du déconfinement, suite à la pandémie de Covid-19. Sport d'intérieur avec contacts physiques, l'équation sanitaire est rendue particulièrement compliquée en raison de la manipulation du ballon, qui passe de mains en mains. Dans ce contexte, le président du comité de Savoie de basket Michel Cagnon n'envisage pas de reprise avant septembre et prévoit une baisse de 10% des licenciés.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Michel Cagnon, votre discipline cumule les difficultés, quelles peuvent être les perspectives de reprise ?

Je crois que nous sommes le sport avec le maximum de difficultés, il y a peut être le rugby qui est pire que nous avec les mêlées, mais c'est vrai qu'on a le rapprochement entre les joueurs et le ballon vecteur aussi de transmission de ce virus. Des perspectives de reprise ? peut-être si les communes autorisent l'entrainement sur des terrains extérieurs, parce que les gymnases seront à priori fermés jusqu'au 1er septembre. Le comité va tenter de remettre en place quelques activités en juin pour tenter de garder nos licenciés, et on attendra septembre comme d'habitude pour démarrer la saison. 

Des clubs sont-ils en danger en Savoie ?

Nos clubs amateurs, non je ne pense pas. Ils vivent de subventions municipales déjà versées et la vente de licences est encaissée. Ce sera plus difficile en revanche pour les gros clubs professionnels ou semi-professionnels comme Aix-Maurienne, Cognin-La Motte ou La Ravoire-Challes qui évoluent dans des divisions nationales. Ils ont fait quelques économies car il n'y a pas eu les déplacements, mais il faut payer les salaires de certains joueurs, des entraîneurs et du staff. Cela ne va pas être facile pour eux. 

Craignez-vous une baisse du nombre de licenciés en septembre ?

On en a parlé avec les élus de la fédération. Il est possible que l'on ait une érosion du nombre de licenciés, comme beaucoup de sports collectifs. On s'attend à une baisse de 10%. Les licences sont souvent les plus grosses sources de revenus d'un club. C'est pourquoi le comité envisage de créer des animations en début de saison pour reconstituer un noyau de joueurs. 

_____________________________________
France Bleu Pays de Savoie est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Publicité
Logo France Bleu