Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les handballeuses professionnelles de l'ESBF enfin de retour à l'entraînement

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise ou à une filière économique de notre région. Ce mardi, l'ESBF (D1 Féminine de handball) à Besançon. Raphaëlle Tervel va pouvoir reprendre les entraînements avec les joueuses de son effectif professionnel à partir de ce 15 juin.

Raphaëlle Tervel, la coach des handballeuses de Besançon (ESBF) en D1 Féminine/Ligue Butagaz Energie
Raphaëlle Tervel, la coach des handballeuses de Besançon (ESBF) en D1 Féminine/Ligue Butagaz Energie - Evguenï Reznik

Enfin ! Après trois de mois de chômage technique, Raphaëlle Tervel et ses joueuses de l'ESBF vont pouvoir se retrouver en chair et en os dans moins d'une semaine désormais. La coach en chef des handballeuses professionnelles de Besançon a fixé la reprise de l'entraînement à ce lundi 15 juin. Sans plus attendre de connaître la date officielle d'ouverture de la nouvelle saison de D1 Féminine/Ligue Butagaz Energie qui doit être annoncée d'ici à ce vendredi (12 juin), normalement, par la LFH (Ligue Féminine de Handball).

"Comme on sait déjà que les deux dates envisagées sont _le 22 août ou le 16 septembre_, on a décidé qu'il était largement temps de commencer à reprendre tout le travail physique à la mi-juin : après une aussi longue coupure", explique coach Tervel -même si ses troupes sont censées s'être entretenues individuellement chez elles depuis la mi-mars- et aussi "parce qu'il sera important, physiologiquement et psychologiquement, que tout l'effectif professionnel prenne des 'vraies' vacances début juillet avant d'enchaîner avec la nouvelle formule du championnat de France". Le passage de 12 à 14 équipes en 2020-2021 engendre notamment "plus de matchs à caser et à jouer et donc moins de possibilités pour 'souffler durant la saison... et surtout si notre repêchage administratif pour participer à la Coupe d'Europe est validé par l'EHF (Fédération Européenne de Handball)".

Reprise très progressive : d'abord les tests "Covid" et pas de ballon avant début juillet

Le protocole sanitaire "Covid" du gouvernement n'autorise toujours pas les échanges de ballons par exemple pour les sports collectifs comme le handball : la reprise des entraînements de l'ESBF va ainsi devoir se dérouler en plusieurs étapes à partir de ce 15 juin. D'abord, la première journée de ces retrouvailles sera uniquement consacrée aux examens médicaux et tests "Covid" en particulier "pour être sûr que les joueuses sont aptes à reprendre une activité physique intensive : on espère avoir les résultats le lendemain soir et ensuite pouvoir commencer le mercredi (17 juin) une remise en route physique progressive"

Mais uniquement en extérieur et par groupe de 10 maximum avec la distanciation obligatoire, rappelle Raphaëlle Tervel : "on a la possibilité, comme tous les clubs bisontins, d'utiliser la piste d'athlétisme du stade Léo Lagrange -juste à côté de notre Palais des Sports- et aussi de pouvoir sortir les _appareils de musculation du complexe sportif des Orchamps_". Patience encore, en revanche, avant de pouvoir enfin retoucher et échanger les ballons... Au moins jusqu'au 22 juin pour connaître la nouvelle évolution des mesures gouvernementales, "mais on va dire que c'est pas trop problématique pour l'instant, puisque la priorité jusqu'au début du mois de juillet est la réathlétisation de nos joueuses".

Quid de la santé financière "post Covid" de l'ESBF ?

Si cette reprise de l'entraînement à l'ESBF est fixée à ce 15 juin, c'est aussi pour des raisons financières. Le club bisontin bénéficie du chômage partiel depuis la fin mars pour les salaires de l'effectif professionnel et reprendre dès le 2 juin, par exemple, aurait eu comme effet de "casser ce dispositif de chômage partiel pris en charge par l'Etat dont on va malgré tout continuer à pouvoir bénéficier un peu puisqu'on ne peut pas encore totalement exercer notre métier de joueuses et coach de handball", précise Raphaëlle Tervel qui sait, malgré tout, que les finances du club vont se ressentir de la crise économique du coronavirus à plus ou moins long terme... 

Certes, l'examen du budget de l'ESBF par la CNCG (le gendarme financier du handball français), en visioconférence fin mai, "s'est bien déroulé : c'est en partie grâce aux économies réalisées sur les salaires et notamment les déplacements de matchs qui n'ont pas pu se jouer de mi-mars à fin mai, mais ça concerne seulement le budget de la saison dernière, cette inédite saison 2019-2020". Parce que pour celle qui arrive, en revanche, "notre budget va être obligatoirement un peu en baisse : la Ville de Besançon, par exemple, va nous maintenir sa subvention annuelle d'environ 400.000 euros mais on sait déjà, avec le Président Hournon, que plusieurs de nos partenaires privés vont devoir plus ou moins réduire la voilure"...

Nouveau recrutement impossible et baisse des salaires évoquée

Faut-il craindre alors également une baisse des salaires à l'ESBF ? "Peut-être, mais pas pour l'instant en tous cas : ça sera en fonction de l'état des lieux des clubs professionnels du handball féminin français -qui était déjà le 'parent pauvre' de notre sport- que la LFH et la FFH vont réaliser jusqu'à cet automne". Concernant le volet recrutement, coach Tervel est d'ores et déjà fixée là malheureusement : "notre recrutement est arrêté. Impossible financièrement de recruter"... ou alors peut-être une "joker" en milieu de saison "si notre budget le permet d'ici la fin de l'année 2020 par exemple. Mais pour débuter cette nouvelle saison, nous ne pouvons donc compter dans l'effectif professionnel que sur l'arrivée de notre seule et unique recrue : _Aneta Labuda_". L'ailière droite de l'équipe nationale de Pologne avait signé son contrat avec l'ESBF le 15 février dernier, avant le confinement...

Retrouvez la chronique "La relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon.

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de  déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise ou une filière emblématique de notre région (fleuron  industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess