Basket – Handball – Volley

La rétrogradation se profile pour les handballeurs des Girondins de Bordeaux

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde jeudi 17 juillet 2014 à 7:33

Dans quelle division évolueront les handballeurs de Bordeaux la saison prochaine?
Dans quelle division évolueront les handballeurs de Bordeaux la saison prochaine? © Radio France

Le club de handball des Girondins de Bordeaux n'est toujours pas assuré de continuer l'aventure en Pro D2 alors que les joueurs d'Erick Mathé ont tutoyé la montée en élite la saison passée. Un problème de budget non bouclé pourrait conduire le club en N1, s'il n'est pas réglé au 31 juillet.

C'est une épée de Damoclès au dessus de la tête du club de hand des Girondins de Bordeaux. S'il ne réussit pas à obtenir toutes les garanties financières, il sera rétrogradé de Pro D2 et évolulera en Nationale 1 . Le budget n'est pas bouclé pour l'instant. Il a été refusé par le Conseil national de contrôle et de gestion, à deux reprises. Un nouveau recours est envisagé devant le Comité national olympique et Sportif . Et le temps presse. Il faut trouver une solution avant le 31 juillet . Les Girondins de Bordeaux demandent l'aide de la mairie de Bordeaux, qui de son côté, met le club devant ses responsabilités, en les appelant à chercher des partenaires privés.

"C'est pas simple. On travaille à des solutions mais le maire est attaché à protéger l'argent public." "Là on est sur des problématiques de passé avec des complications financières." "Se sont-ils vraiment mis en chase de partenaires privés ?" — Arielle Piazza adjointe au maire de Bordeaux en charge des sports

"On travaille"

Le président des Girondins de Bordeaux Joël Guéguan reconnaît qu'il a été bousculé par un timing serré imposé . Il reconnaît aussi des problèmes pour mobiliser autour de son club.

"C'est difficile, mais on a bon espoir." "La crise, la crise... les partenaires potentiels hésitent à s'engager." — Joël Guéguan le président des Girondins

"c'est compliqué"

La réponse de la mairie est attendue dans les heures qui viennent . Le Conseil général de la Gironde a déjà décidé d'aider les Girondins.