Basket – Handball – Volley

La ville de Montbéliard, candidate pour l'Euro 2018 de handball féminin

Par Pierre Coquelin, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon mercredi 21 octobre 2015 à 20:10

L'Axone peut accueillir 5000 spectateurs en configuration handball
L'Axone peut accueillir 5000 spectateurs en configuration handball © Radio France - Pierre Coquelin

Montbéliard fait partie des sept villes candidates pour accueillir les championnats d'Europe de handball féminin en France en décembre 2018. Une délégation de la fédération française a visité mercredi les infrastructures et rencontré les élus locaux. Le choix sera dévoilé en juin 2016.

La Cité des Princes s'est portée candidate pour accueillir des matches de la phase préliminaire des championnats d'Europe de handball féminin, qui auront lieu en France en décembre 2018. Une première dans notre pays. Sept villes sont déjà sur les rangs. 

L'Axone, c'est un bel outil"

Mercredi, une délégation du comité d'organisation est venue visiter les infrastructures et rencontrer les élus. Principal atout de Montbéliard : la salle de l'Axone et ses 5.000 places en configuration handball. Une enceinte datant de 2009 et qui a déjà accueilli des matches de haut niveau (France-Suisse chez les hommes en avril 2012, France-Croatie en éliminatoires du Mondial féminin en juin 2013).

"C'est un bel outil", commente Véronique Pecqueux-Rolland, ex- pivot de l'équipe de France, championne du monde en 2003 et désormais membre du comité de pilotage de l'Euro 2018. L'ancienne Bisontine y apporte sa vision d'ex-joueuse. 

La Franche-Comté, "terre de hand"

Les candidats doivent obéir à un cahier des charges très strict, dicté par la fédération européenne (EHF), organisateur de l'événement : salles de presse, dimension des tables de marque... Tout est codifié. Avec un ticket d'entrée sélectif : 200.000 euros sans l'équipe de France, 250.000 avec les Bleus. 

Une rampe de lancement pour la pratique du handball féminin"

Mais au-delà des infrastructures, l'organisation est attentive à l'aspect développement de la discipline. "La Franche-Comté est une terre de hand", confie Marie-Albert Duffait, présidente de la Ligue de handball en Franche-Comté. "ça doit être une rampe de lancement pour la pratique du handball féminin, dans tous les secteurs (joueuses, entraîneures, arbitres), explique Sylvie Pascal-Lagarrigue, présidente du comité national d'organisation de l'Euro 2018.

"C'est la Franche-Comté toute entière qui est une terre de handball"

Depuis un an, la Ligue franc-comtoise travaille d'arrache pied sur ce projet. Entre temps, il y a eu la phase finale de la Golden League de handball féminin en mars dernier à Besançon. "Le handball de haut niveau traverse notre grande région. Besançon, c'est notre club phare (équipe féminine en première division, masculine en Pro D2), mais la plus grande salle du département est à Montbéliard. Au final, c'est la Franche-Comté toute entière qui est une terre de handball !", sourit le président, qui peut se targuer d'un nombre de licenciés en plein boom : 12.500 (il a plus que doublé en 10 ans), dont la moitié de féminines. 

Verdict en juin 2016

Le nombre de villes élues est encore à déterminer. pour le moment, on s'achemine sur ce schéma : quatre pour le tour préliminaire (quatre groupes de quatre équipes), deux pour la phase finale (deux groupes de six) et une pour les demi-finale et la finale. "Mais on peut descendre à seulement quatre villes retenues", note Sylvie Pascal-Lagarrigue. 

Une délégation de la fédération européenne doit venir à Montbéliard en mars. L'annonce des villes hôtes est prévue en juin 2016. 

Une délégation de la fédération française de handball à Montbéliard

"Le cahier des charges est strict", note la présidente du comité d'organisation - Radio France
"Le cahier des charges est strict", note la présidente du comité d'organisation © Radio France - Pierre Coquelin