Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley DOSSIER : La saison 2017-2018 des handballeuses de l'ESBF à Besançon

Lara Gonzalez, la très belle recrue des handballeuses de Besançon (ESBF)

mardi 10 avril 2018 à 4:56 Par Julien Laurent, France Bleu Besançon

L’ESBF tient sa ’’top joueuse’’ pour la saison prochaine. L’arrière gauche, Lara Gonzalez, s'est engagée avec le club bisontin qualifié pour les play-offs en D1 de handball féminin. Vice championne d’Europe avec l’Espagne et double championne de France avec Metz, elle joue au Danemark depuis 2016.

L’ESBF pourra compter sur l’expérience et la ’’grinta’’ de Lara Gonzalez (en rouge) qui honorait sa 90e sélection avec l’Espagne, ce 24 mars contre l’Allemagne (Qualifications à l'Euro 2018 en France)
L’ESBF pourra compter sur l’expérience et la ’’grinta’’ de Lara Gonzalez (en rouge) qui honorait sa 90e sélection avec l’Espagne, ce 24 mars contre l’Allemagne (Qualifications à l'Euro 2018 en France) © Maxppp - Juan Herrero

Besançon, France

Comment fait-on pour recruter une des meilleures arrières gauches du handball féminin européen quand on affiche un des plus faibles budget du championnat de France de D1 (LFH), cette année encore ? On casse sa tirelire ? Non, ce n’est toujours pas le genre de la maison bisontine, confirme le Président de l’ESBF. « Même si, reconnaît Didier Weber, le club a dû faire un petit effort financier, malgré tout » – mais pas plus de précisions chiffrées – pour attirer une joueuse du calibre de Lara Gonzalez… 

L’immense palmarès et le passé espagnol de Raphaëlle Tervel, la coach de l’ESBF

Non, l’atout ’’séduction’’ du club bisontin, ça reste avant tout son projet et son ADN portés par sa coach, Raphaëlle Tervel et son immense palmarès international ! Capitaine des Bleues (2009-2012), championne du monde 2003 et deux fois vice championne du monde (2009 et 2011), la Franc-Comtoise – qui fêtera ses 39 ans, ce 21 avril – a aussi, notamment, remporté deux Ligues des Champions avec les Hongroises de Györ (2013 et 2014) avant de mettre, dans la foulée, un terme à sa brillante carrière de joueuse. Et Raphaëlle Tervel a également joué, durant plusieurs saisons, dans le championnat espagnol (2006-2009, puis 2010-2012) après avoir quitté son club formateur de l'ESBF… 

L’Espagnole Lara Gonzalez (à gauche) face à la Française Alexandra Lacrabère, lors du ¼ de finale des JO 2016 à Rio, remporté par les Bleues - Maxppp
L’Espagnole Lara Gonzalez (à gauche) face à la Française Alexandra Lacrabère, lors du ¼ de finale des JO 2016 à Rio, remporté par les Bleues © Maxppp - Leonardo Muñoz

Lara Gonzalez est la cinquième handballeuse espagnole recrutée en trois ans par ’’coach Tervel’’ à Besançon

L’Espagne où l’actuelle coach en chef de l’ESBF, depuis 2015, a gardé de solides attaches. Amicales et handballistiques… Et ça aide, forcément, quand il s’agit de dénicher une recrue pour continuer à bonifier sa jeune et prometteuse équipe bisontine, toujours largement composée de joueuses du cru et/ou passées par le centre de formation du club. 

Après Jessica Alonso, Patricia Elorza et Maria Nunez (2015) puis Anna Manaut (2016), Lara Gonzalez devient la cinquième internationale espagnole recrutée par ’’coach Tervel’’ à Besançon !
 

Un tempérament de battante et déjà un sacré CV pour Lara Gonzalez, à seulement 26 ans

C’est pour assumer un rôle de ’’grande sœur’’ et surtout de leader – sur et en dehors du terrain – que Lara Gonzalez a donné son accord, ce lundi, pour aider l’ESBF à grandir encore un peu plus la saison prochaine. La grande arrière gauche (1,85 m) s’est engagée pour une durée d’un an, avec une option d’une année supplémentaire jusqu’en juin 2020. Lara Gonzalez est une spécialiste du travail défensif en particulier – à l’instar de Raphaëlle Tervel – et n’hésite pas également à donner de sa personne dans les âpres joutes physiques d’un match… Et à 26 ans seulement, elle affiche déjà aussi une sacrée expérience du très haut niveau international !

Comme contre la Norvège, au mondial 2017 de handball féminin, l’Espagnole Lara Gonzalez (en blanc) n’est pas du genre à éviter la confrontation physique… - Maxppp
Comme contre la Norvège, au mondial 2017 de handball féminin, l’Espagnole Lara Gonzalez (en blanc) n’est pas du genre à éviter la confrontation physique… © Maxppp - Hendrik Schmidt

90 sélections, à ce jour, sous le maillot de l’équipe nationale d’Espagne (vice championne d’Europe 2014 et quart de finaliste des JO 2016 notamment). Ajoutez une quarantaine de matchs de Coupe d’Europe, dont une vingtaine en Ligue des Champions avec Metz (2013-2015) où Lara Gonzalez a également joué une finale de Coupe EHF (2013) et remporté deux titres de championne de France (2013 et 2014) ainsi que deux fois la Coupe de France (2013 et 2015). Sans oublier la Coupe du Danemark 2018, le 2 janvier, avec le club d’Esbjerg – rejoint en 2016 – et actuellement en passe de se qualifier pour les ½ finales des play-offs du championnat danois, qui est l’une des références du handball féminin en Europe !

A LIRE AUSSI : Les handballeuses de Besançon (ESBF) remportent le derby et valident leur 6e place pour les play-offs de D1

Rappelons que sa future équipe de l’ESBF, de son côté, s’apprête à jouer les ¼ de finale des play-offs de la D1 française (LFH). 6e du championnat, les Bisontines affronteront Issy-Paris (3e) : match aller, à domicile, ce 14 avril (20h) et match retour, à Issy-les-Moulineaux, ce 20 avril (20h30). La qualification pour les ½ finales sera également synonyme de billet pour la Coupe d’Europe la saison prochaine…

Le club bisontin doit, a priori, également officialiser l'arrivée de deux autres recrues supplémentaires dans le courant de cette semaine.