Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le Caen Basket Calvados veut revoir son secteur intérieur

Par

Le CBC reçoit Denain ce vendredi soir lors de la 4e journée de Pro B. Les Basketteurs caennais devront probablement se passer de leur meneur de jeu Jerrold Brooks près de trois semaines. Le club de basket normand veut également couper son intérieur américain Brad Waldow.

Le coach du CBC Antoine Michon ne cache pas son impatience concernant les performances de Brad Waldow Le coach du CBC Antoine Michon ne cache pas son impatience concernant les performances de Brad Waldow
Le coach du CBC Antoine Michon ne cache pas son impatience concernant les performances de Brad Waldow © Maxppp - LAURENT THEVENOT

Le CBc va devoir faire encore le dos rond contre Denain ce vendredi lors de la 4e journée de Pro B. Le club de basket normand va devoir probablement se passer de son meneur de jeu Jerrold Brooks pendant près de trois semaines.

Publicité
Logo France Bleu

Le Caen Basket Calvados réfléchit également à couper Brad Waldow, à la forme physique et aux performances décevantes depuis son arrivée cet été. 

J'ai l'impression de coacher un peu son frère

Le pivot américain tourne à 4,7 pts et 4,7 rebonds en 16 minutes de jeu de moyenne sur les trois premières journées là où il dépassait les 13,3 pts et 7,6 rebonds et 26 minutes de jeu en moyenne la saison passée en Pologne.

"Je suis en train de rechercher un joueur intérieur américain, explique son coach Antoine Michon. Je suis en train d'aborder des pistes avec des agents. Cela ne se fait pas en deux minutes mais voilà je ne suis pas satisfait. 

Brad est un joueur qui a humainement des qualités. C'est quelqu'un que je connais sinon il ne serait pas venu. Il a fait une très belle saison en Pro B, en Pologne. J'ai l'impression de coacher un peu son frère et cela m'attriste entre guillemet un petit peu parce que je connais ses capacités. Mais voilà, il y a des joueurs qui n'arrivent pas à les exprimer.

Il y a un peu de problème physique pour lui. J'ai une patience qui a des limites. Cela fait quand même deux mois d'irrégularité, de statistiques insuffisantes aussi parce que les joueurs étrangers doivent porter aussi une équipe. Ils doivent être au moins leader dans le secteur offensif, dans l'impacte statistique. aujourd'hui, on est bien loin du compte."

Publicité
Logo France Bleu