Basket – Handball – Volley

Le CSP Limoges s'impose 86 à 67 face à une accrocheuse équipe du Havre

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin samedi 30 janvier 2016 à 23:52

Avec Vujosevic, plus un match sans voir les joueurs se jeter sur les ballons
Avec Vujosevic, plus un match sans voir les joueurs se jeter sur les ballons © Maxppp - Pascal Lachenaud

Après s'être relancés sur la scène européenne, les limougeauds devaient repasser la marche avant en championnat. Pour son premier match en Pro A, Dusko Vujosevic repart avec une 4e victoire en autant de matchs avec le CSP. Une victoire face au Havre, la lanterne rouge, 86 à 67.

Ne vous fiez pas au score. Il est en trompe l’œil. Si le CSP a gagné de près de 20 points face au Havre samedi soir à Beaublanc, la victoire a été longue à se dessiner. Face à des joueurs combatifs et un Vassallo très adroit (23 pts), les limougeauds n'ont pas su imposer leur rythme lors des trois premiers quarts temps. On se serait même presque ennuyé. A l'instar du public de Beaublanc qui n'avait plus trop de décibels à donner après l'orgie de basket de mardi face à Valence. D'ailleurs, le STB est revenu à quatre petits points en début de quatrième quart-temps. Mais comme souvent, c'est grâce à sa défense que le CSP a fait la différence. Quelques bons stops ont redonné du rythme à l'équipe. Le coup d’accélérateur a été fatal à des normands généreux mais limités dans la rotation. 

Le CSP peut compter sur ses points forts, sa défense et son altruisme

D'autant que les hommes de Dusko Vujosevic se sont montrés une fois de plus très altruistes (25 passes décisives). Pour l’entraîneur adjoint Bertrand Parvaud, cela est directement lié à la solidarité défensive exigée par le coach :"_C'est la qualité première que le coach a voulu inculquer aux joueurs. On se défonce tous en défense, que ce soit aux _entraînements ou en match. On est tous là pour s'aider. Donc après ça vient naturellement. C'est naturel que l'on se fasse des passes, parce qu'ils en chient tellement défensivement, qu'en attaque, ils ont envie de partager. Parce qu'ils sont tous dans la même galère et dans la même envie."  

Gestion des temps de jeu et repos dimanche en vue d'Oldenburg

Elle est peut-être là, la recette magique du général. Redonner à ce groupe l'envie de se battre ensemble, et de partager. Si simple mais parfois si compliqué à obtenir pour un entraîneur. En tous cas, cette envie, ce partage, cette défense, c'est une constante depuis l'arrivée de Dusko Vujosevic sur le banc. Même chose pour le niveau de Nobel Boungou Colo, encore meilleur limougeaud samedi soir avec 24 points, 4 passes décisives pour 24 d'évaluation. Au niveau du championnat, cela permet déjà à Limoges de remonter à la 10 e place, à une victoire désormais du Top 8. Et en Eurocoupe, cela offre au CSP une véritable finale dans la course aux huitièmes de finale, mercredi soir à Oldenburg en Allemagne. Dans cette optique, le temps de jeu a été très réparti samedi soir. Et les joueurs ont même une journée de repos ce dimanche. Histoire de faire le plein d'énergie avant d'aller outre-Rhin.