Basket – Handball – Volley

Le Limoges CSP à la relance face au Levallois Metropolitans de Boris Diaw

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin vendredi 6 octobre 2017 à 20:31

Les Limougeauds Chris Massie, Sambou Traoré et Raphaël Desroses s'y mettent à trois pour tenter de stopper Boris Diaw, lors de son passage en Pro B avec Bordeaux pendant le lock-out NBA en novembre 2011.
Les Limougeauds Chris Massie, Sambou Traoré et Raphaël Desroses s'y mettent à trois pour tenter de stopper Boris Diaw, lors de son passage en Pro B avec Bordeaux pendant le lock-out NBA en novembre 2011. © Maxppp - Laurent Theillet

Après sa déroute du week-end dernier à Toulon, le Limoges CSP va tenter de décrocher sa 1 ère victoire de la saison à l’extérieur samedi soir face au Levallois Metropolitans. Un match qui sera le 1er en Pro A pour Boris Diaw, le capitaine de l'équipe de France, après 16 années passées en NBA.

C'est déjà l'heure du rachat pour le Limoges CSP. Après leur déroute de samedi dernier à Toulon, les Limougeauds vont essayer de se refaire ce samedi soir (20h30) sur le parquet de Levallois. Le club francilien qui en plus de l'ancien Limougeaud Klemen Prepelic et de l'ex-international Florent Pietrus, peut aussi compter sur le renfort du capitaine de l'Equipe de France, Boris Diaw. Un véritable événement pour le basket français.

Après 16 ans passés sur les prestigieux parquets de la NBA, "Captain Babac" va disputer ce samedi soir son premier match de Pro A depuis son retour en France, et ce sera face à Limoges. Le Bordelais, formé à Pau-Orthez, apprécie le clin d’œil :"Ce n'est pas moi qui ai choisi. C'est le calendrier qui a fait que... Mais bon, c'est intéressant de jouer contre Limoges. Ayant joué trois ans à Pau, il y a toujours eu cette rivalité, bien entendu." Et ce n'est pas son nouvel entraineur, Freddy Fauthoux, ancien meneur Béarnais, qui dira le contraire.

Il joue son jeu, peu importe le niveau - Kyle Milling

Mais quelle est sa forme ? Boris Diaw était l'un voir le meilleur français lors de l'Eurobasket raté des Bleus cet été. Il ne devrait pas être à la rue physiquement, malgré plusieurs semaines sans jouer. En tout cas, l'entraîneur de Limoges, Kyle Milling, sait très bien ce qu'il peut apporter :"Je pense qu'il rentre un peu dans leur style de jeu, c'est à dire donner beaucoup de ballons à l’intérieur. Boris, il a fait à peu près les mêmes statistiques tout au long de sa carrière. Il joue son jeu, peu importe le niveau. C'est un très bon passeur, avec une très bonne lecture du jeu. Quand il est ouvert, il marque. Quand il faut passer, il va faire la passe...".

C'est certain que Boris Diaw n'est pas du style à forcer mais plutôt à mettre ses coéquipiers dans les meilleurs conditions. Comme il l'avait fait face au Limoges CSP, en Pro B, lors de son passage aux JSA Bordeaux pendant le lock-out NBA (cf photo). D'ailleurs, au delà de son cas, les Limougeauds devront, à tous les postes, jouer beaucoup plus physique que dans le Var selon l’intérieur de Limoges Jean Frédéric Morency :"On prépare ce match du mieux possible. On ne sait pas ce que cela donnera avec lui mais on sait qu'ils auront une très grosse densité physique. Il faudra qu'on réponde."

Répondre au défi physique pour espérer s'imposer à Levallois

Car dans ce secteur là, le Limoges CSP a failli la semaine dernière à Toulon. La vidéo a été très révélatrice pour recadrer les joueurs cette semaine selon Kyle Milling :"La façon dont on a joué face à Toulon, c'est inacceptable. Et on est tous d'accord. C'est pas 2 ou 3 joueurs mais 9 joueurs qui n'étaient pas là. A la vidéo, on voit trois adversaires sauter, et quatre joueurs en vert regarder... C'est la vérité. C'est mental. Mais maintenant, place à Levallois. Ça va être un match difficile. C'est une équipe physique, qui joue bien sur demi-terrain. Si on est pas prêts, on va souffrir."

Surtout face à Boris Diaw, Florent Pietrus et ce diable de Klemen Prepelic. L'ancien Limougeaud, sacré champion d'Europe cet été avec la Slovénie est l'actuel 3e meilleur marqueur du championnat avec plus de 21 points marqués en moyenne par match depuis le début de saison.