Basket – Handball – Volley

Le Limoges CSP lance idéalement sa saison en dominant Dijon à Beaublanc

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mardi 27 septembre 2016 à 0:55

Klemen Prepelic a pesé sur la fin de match avec son adresse à 3 points
Klemen Prepelic a pesé sur la fin de match avec son adresse à 3 points © Maxppp - Pascal Lachenaud

Le Limoges CSP s'est parfaitement lancé en remportant son 1er match de la saison en Pro A face à Dijon lundi soir 75 à 70. Une victoire à l'envie qui est venue conclure une soirée marquée par le retour en Limousin, de "la gâchette" Ed' Murphy.

L'émotion était totale à Beaublanc quand Ed'Murphy s'est présenté au milieu du parquet avec ses anciens coéquipiers. Son numéro 8 désormais retiré a rejoint celui de Richard Dacoury aux cintres du Palais des Sports. Mais pour que la soirée soit belle jusqu'au bout, encore fallait-il que le Limoges CSP s'impose face à Dijon, en clôture de la 1 ère journée de Pro A.

Ce fut le cas, sur le score de 75 à 70, mais cela n'a pas été une partie de plaisir. Si les limougeauds, par leur volonté de mettre la balle à l’intérieur, ont fait tomber les fautes de leurs adversaires, ils ont aussi beaucoup raté de loin. Avec un incroyable 0 sur 12 à 3 points à la mi-temps, les hommes de Duško Vujošević pouvaient même s’estimer heureux d'arriver à la pause avec seulement 3 points de retard.

L'espoir Shekinah Munanga a relancé le Limoges CSP

Le problème, c'est qu'ils ont ensuite laissé leur énergie aux vestiaires. Au point que les bourguignons ont eu jusqu'à 15 points d'avance dans le 3 e quart temps. Mais "le général" a sorti de sa manche Munanga, un espoir, qui a relancé les siens de part son énergie débordante. Que ce soit en défense ou au rebond offensif. Derrière, tout le monde a suivi, et notamment le capitaine Ousmane Camara, MVP du soir avec ses 19 points, 9 rebonds pour 26 d'évaluation.

A noter aussi l'apport de l'arrière Klemen Prepelic, d'abord en échec avant de sortir de très gros shoots en fin de match. William Buford, de part sa polyvalence et sa vision du jeu, a également été précieux. Finalement, seul DaShaun Wood, à la peine physiquement, a été en dedans. Mais ce n'est qu'une question de temps pour le voir retrouver ses jambes. L'impression d'ensemble, c'est que ces joueurs, dans l'esprit, forment déjà une équipe et se battent. Pour l'instant, promesse tenue.

Partager sur :