Basket – Handball – Volley

Le Limoges CSP s'impose face à Gravelines Dunkerque sur fond de tension entre l’entraîneur et le président

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin mercredi 28 décembre 2016 à 0:21

Dusko Vujosevic a dit ses quatre vérités devant la presse après la victoire du Limoges CSP face à Gravelines-Dunkerque
Dusko Vujosevic a dit ses quatre vérités devant la presse après la victoire du Limoges CSP face à Gravelines-Dunkerque © Maxppp - Jean-Marc Loos

Drôle de soirée mardi soir à Beaublanc. Deux joueurs ont disputé leur dernier match avec le CSP qui s'est imposé face à Gravelines-Dunkerque. Dans la foulée, l’entraîneur a lâché quelques salves envers sa direction et celle du centre de formation.

"Beaublanc, c'est mieux que le Rock n'roll !" Le proverbe est signé Ed' Murphy lors de l'hommage qui lui était rendu en début de saison au palais des sports. Et c'est exactement la même chose pour le club qu'il accueille. Un Limoges CSP avec qui il se passe toujours quelque chose, peu importe le résultat. En l’occurrence, ce mardi, les supporters ont eu le droit à une belle victoire face au BCM Gravelines-Dunkerque. Un match de la 15e journée de Pro A remporté avec maîtrise sur le score de 88 à 79.

Merci à Nixon et Scott qui ont montré du caractère et du respect

Sur le parquet, et dans une ambiance de feu, le pivot et capitaine Ousmane Camara a réalisé un énorme chantier avec 16 points, 11 rebonds, 4 passes décisives pour un joli 25 d'évaluation. A ses côtés, l’ailier William Buford (18 points, 5 rebonds, 16 d'éval.), CJ fair (15 points, 4 rebonds, 18 d'éval) et Klemen Prepelic (17 points, 10 fautes provoquées, 7 passes décisives) ont aussi été très précieux. Tout comme le meneur DaShaun Wood, très bon dans son rôle de gestionnaire. Il faut souligner aussi les matchs de Zamal Nixon, présent en défense, et surtout d'Ernest Scott (9 points, 3 rebonds) qui jouaient leur dernier match sous les couleurs du Limoges CSP.

Car en dehors du parquet, il y a aussi beaucoup de choses à dire. En tous cas, l’entraîneur Dusko Vujosevic avait visiblement quelques messages à faire passer après la rencontre :"On s'est préparé à ce match très important dans des conditions qui ne sont pas normales. Sur les dix joueurs professionnels valides, deux savaient qu'ils allaient partir avant ce match. Je dis un grand merci à Zamal Nixon et Ernest Scott qui ont montré du caractère, de l'honneur et du respect. Parce qu'ils n'ont pas joué ce match comme si c'était leur dernier"...

Ce n'est pas facile de travailler ici. Certaines choses sont incompréhensibles

Et à l’entraîneur Serbe de poursuivre :"Ce n'est pas facile de travailler ici. On va ajouter deux nouveaux joueurs. C’est le président qui a décidé et qui a choisi ces joueurs. Je vais accepter qu’il les choisisse. Mais j'espère -ironique- qu'il aura une enveloppe plus importante que la mienne pour les recruter ! Pour en savoir plus sur eux ? Demandez au président ! ... Je le redis, ce n'est pas facile de travailler ici. Et pas seulement à cause de choses objectives. Certaines choses sont incompréhensibles. Comme la préparation de ce match. Le fait de ne pas avoir 12 joueurs pour s’entraîner avant une rencontre si importante, parce que le directeur du centre de formation préfère donner des vacances aux joueurs espoirs pour Noël. Ce n'est pas normal. Je ne pense pas que ces erreurs ont été faites avec de mauvaises intentions".

Et à la question de savoir si Frédéric Forte croit toujours en lui, voici sa réponse :"Je crois en moi-même. Je sais que je fais bien mon travail. Et avec autant de respect que possible. Je dors bien la nuit" a -t-il lâché pour conclure, dans un sourire. On voit mal dans ces conditions, comment Dusko Vujosevic pourrait aller au delà de cette saison avec un Limoges CSP qui a décidément bien du mal à travailler dans la durée avec ses entraîneurs. Ce qui ne veut pas dire que la deuxième partie de saison ne sera pas meilleure. Car deux joueurs à gros CV seraient sur les tablettes du club. Selon nos confrères du Populaire du Centre, le meneur JR Bremer et le pivot Dexter Pittman sont dans le viseur.