Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : un basketteur américain, bloqué en France à cause du coronavirus, s’entraîne avec le MSB

-
Par , France Bleu Maine

Taylor Rochestie, basketteur américain qui a joué au Mans Sarthe Basket en 2011-2012, est bloqué en Sarthe à cause du coronavirus, qui l'empêche de retourner jouer dans le club israélien avec lequel il est sous contrat. Début mars, il s'entraîne donc avec l'équipe du MSB en attendant.

Le basketteur américain Taylor Rochestie s'entraîne avec les joueurs du Mans Sarthe Basket à Antarès au Mans (Sarthe), le 2 mars 2021.
Le basketteur américain Taylor Rochestie s'entraîne avec les joueurs du Mans Sarthe Basket à Antarès au Mans (Sarthe), le 2 mars 2021. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Il retrouve ses premiers amours depuis quelques temps, même si c'est un peu contraint et forcé ! Le basketteur américain Taylor Rochestie s'entraîne début mars au Mans Sarthe Basket (MSB), faute de pouvoir rentrer en Israël. En effet, l'ancien joueur du MSB (2011-2012) est censé être en contrat avec le Hapoël Haïfa mais impossible pour lui d'obtenir les papiers pour faire venir sa famille à ses côtés. Il est donc rentré dans la Sarthe, où la famille a une maison et dont sa femme est originaire, pour retrouver ses proches. Depuis, impossible pour lui de revenir en Israël car l'Etat hébreu n'accepte aucun vol en provenance de l'étranger à cause de la pandémie de coronavirus. 

Une situation compliquée avec son club israélien

Malgré son apparente décontraction sur le parquet, le basketteur le reconnaît : la situation est compliquée avec son club israélien. Le joueur américain marche sur des oeufs quand il l'évoque : "Je suis toujours en discussions avec eux. C'est difficile de parler de tout ce qui se passe en ce moment", confie-t-il, hésitant. "Tout ce que je peux dire, c'est que je continue à parler avec eux et que j'essaie de voir vers quoi on se dirige." Pour autant, il ne se laisse pas abattre, convaincu qu'une solution va bientôt s'offrir à lui. "Vous pouvez regarder le problème ou chercher une solution. Nous, on essaie de trouver une solution, de trouver ce qui nous rend heureux." 

Le basketteur Taylor Rochestie (deuxième en partant de la droite) s'entraîne avec les joueurs du Mans Sarthe Basket, le 2 mars 2021.
Le basketteur Taylor Rochestie (deuxième en partant de la droite) s'entraîne avec les joueurs du Mans Sarthe Basket, le 2 mars 2021. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Surtout, l'ancien joueur du MSB tient à affirmer ses priorités : "Le basket, c'est ce que je fais mais pas ce que je suis. Je suis plus que le basketball !", tient-il à rappeler. Bien sûr, le basket est une part importante de sa vie. "C'est ma grosse passion. Je veux jouer, le basket me manque, c'est pour ça que j'ai appelé Le Mans pour leur demander si je pouvais m'entraîner parce que je veux continuer à jouer, j'aime le jeu. Mais la famille c'est le plus important." Il évoque les temps difficiles de séparation avec sa famille, quand il était en Israël et eux en Sarthe. "J'essaie donc de faire ce que je peux pour ma famille." Pour lui, l'avenir dans un club s'écrira donc forcément avec sa femme et ses enfants. Ou ne s'écrira pas.

Vers une ouverture au MSB ?

En attendant que la situation se débloque, il profite du parquet manceau, heureux de retrouver son club de coeur. Avec, évidemment, une petite idée derrière la tête : "A chaque fois que je suis au Mans, je veux jouer ici ! Même quand je ne suis pas là, je pense au Mans parce que j'aime vraiment beaucoup cet endroit", s'exalte-t-il. Avant de glisser dans un sourire : "Si c'est le bon moment, peut-être que c'est un essai, peut-être que si le coach m'aime bien on pourra parler de l'avenir." Pour le moment, Taylor Rochestie n'est qu'un joueur qui se joint aux entraînements précise, sans plus de détails, le club sarthois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess