Basket – Handball – Volley

Le match de tous les dangers pour le Limoges CSP face à Monaco

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin samedi 21 janvier 2017 à 14:32

Les Limougeauds ont tout intérêt à ne pas être spectateurs comme à Pau, ce dimanche à Beaublanc contre Monaco, le leader de la Pro A
Les Limougeauds ont tout intérêt à ne pas être spectateurs comme à Pau, ce dimanche à Beaublanc contre Monaco, le leader de la Pro A © Maxppp - Quentin Top

Le Limoges CSP en termine avec la phase aller de la Pro A ce dimanche soir à Beaublanc. Après la fessée infligée par Pau-Orthez, les Limougeauds vont tenter de se relancer face au leader monégasque. Mais la défaite dans le Béarn est encore dans toutes les têtes.

L'ailier du CSP Mathieu Wojciechoski n'est pas prêt d'oublier cette défaite de 32 points à Pau :"Ça restera toute ma vie une source de motivation ! Je vais me ressouvenir de ça pour aller à la salle et bosser." Il faut dire que dans le Béarn, les Limougeauds ont perdu bien plus qu'un match. Ils y ont laissé leur honneur et leur fierté. Notamment l’entraîneur Dusko Vujosevic :"On a pas montré de caractère, ni de respect pour nous même. On a pas réagit, on n'a fait que regarder. C'est très dur pour moi. C'est peut-être la pire défaite de toute ma carrière !"

La pire défaite de toute ma carrière !

Dusko Vujosevic qui malgré les déclarations du président du club Frédéric Forte lundi sur France Bleu Limousin, se sent plus menacé que jamais :"Quand les choses vont mal, la nature de ce métier fait que c'est surtout la faute de l’entraîneur. Je fais au maximum de mes possibilités. Avec la même façon de faire, j'ai eu des résultats ces 40 dernières années. Si je dois être le coupable, je serais le coupable. J’accepterai tout ce qui m'arrivera, avec le contrat que j'ai. Si je dois être le coupable et que tout le monde est d'accord, tout le monde sait ce qui se passera."

Mais du côté des joueurs, pas question de lâcher le coach. En tous cas, Mathieu Wojciechoski sait très bien ce qu'il leur reste à faire :"De toute façon, si on ne se bat pas, on va se mettre dans la merde tous les weekend ! Donc on doit déjà avoir une bonne approche et du combat sur le terrain. Sinon, on existera pas. On a tous à cœur de montrer autre chose à nos supporters. Dès que l'on va être dans le combat, ils vont être avec nous. On les connait. Mais si on est pas dans certaines valeurs, ils ne seront pas avec nous. On le sait très bien..."

Du combat... ou on existera pas...

Ceci dit, et même avec les meilleurs intentions du monde, Monaco n'est clairement pas l'adversaire iédal pour se relancer selon Dusko Vujosevic :"Monaco est l'équipe la plus forte en France. Et celle qui joue le mieux à l'heure actuelle. Après le match face à Orthez, c'est le pire adversaire possible pour essayer de se sortir de cette situation. D'autant que James ne s'est entraîné qu'une fois à cause de problèmes au dos. On ne peut pas compter sur lui. Mais on doit le faire, en donnant notre maximum. On doit se battre… Pour ce match, le grand favori, c'est Monaco. Mais dans le sport, on ne sait jamais. Il faut avoir la foi, du courage, et essayer. Et ce qu'il faut faire par-dessus tout, c'est se battre. Celui qui ne se bat pas lors d'un match comme ça, c'est comme si il nous tournait le dos."

Mais ça, les Limougeauds l'ont déjà fait dimanche dernier à Pau ! Les supporters, que le président Forte a rencontré vendredi soir, n'ont pas prévu de manifester leur colère en début de match. Mais si les joueurs laissent filer de la même manière, ils peuvent être certains de vivre une soirée cauchemardesque. Ils savent à quoi s'attendre. Victoire ou pas, ils doivent sortir vidés et la tête haute du parquet de Beaublanc. A bon entendeur...